Hero Background

Villes et Territoires

LIRE LA SUITE
FERMER

Près des trois quarts des émissions mondiales de GES sont émis sur les territoires urbains. Les villes sont donc clé de la réponse au changement climatique et à l'adaptation en adoptant des économies résilientes et sobres en carbone. Photo ©Wyliepoon

Header Image
Crédit photo: Benjamin Géminel

Villes, régions, États, investisseurs publics et privés et organisations internationales s'unissent pour accélérer les transformations à l'échelle locale et régionale.

 Les autorités infranationales constituent le groupe le plus important sur la plate-forme NAZCA des engagements en matière de climat avec plus de 2200 entrées.

Paris, le 8 décembre 2015 : Les villes et les régions des cinq continents, représentant près d'un cinquième de la population mondiale, se sont réunis aujourd'hui pour lancer une Vision de 5 ans qui intensifiera leurs réponses aux changements climatiques et garantira à leurs habitants des cadres de vie futurs plus durables.

Dans la foulée du sommet des acteurs locaux du 4 décembre et de sa Déclaration de Paris, l'événement thématique du Plan d’Actions Lima-Paris sur les villes et les régions a mis en valeur le niveau sans précédent d'action climatique des administrations infranationales ainsi que la très large mobilisation de tous les acteurs qui unissent leurs forces pour aboutir à une transformation à grande échelle dans de vastes territoires.

Villes et régions sont au cœur du développement économique des pays et génèrent une grande partie du PIB mondial. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) estime que les zones urbaines sont responsables à hauteur de 49% des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES). Les villes et les régions sont également en première ligne des efforts mondiaux entrepris pour protéger les citoyens des effets des changements climatiques. « Ce changement climatique n’est pas qu’une affaire de traité international, c‘est l’affaire de nous tous : villes, régions, gouvernements infranationaux » Jerry Brown, gouverneur de Californie.

Pour respecter l'objectif convenu au niveau international de limiter la hausse des températures mondiales moyennes à moins de 1,5/2 degrés Celsius, il faut transformer radicalement les modèles de développement économique locaux.

Le monde est confronté à la plus grande vague d'urbanisation de son histoire avec 60% de la population qui devrait vivre dans des zones urbaines d'ici 2030 et 70% d'ici 2050. C'est à la fois un défi et une opportunité - ancrer à grande échelle cette expansion urbaine dans un nouveau modèle de développement orienté vers des sociétés sobres en carbone et résilientes aux impacts des changements climatiques, sans passer par les anciens schémas de vie urbaine inadaptés à une population en croissance. « Les meilleurs actions sont toujours celles qui émergent du terrain » Arnold Schwarzenegger, 38e gouverneur de Californie and Président fondateur du R20.

Les principales annonces du jour ont porté sur :  

Une « initiative à long terme » a été lancée autour de 4 objectifs mobilisant tous les acteurs

  • Accroître le nombre de villes et de régions décidant de mettre en œuvre un Plan d'action et des objectifs climatiques;
  • Renforcer la résilience dans le plus grand nombre de villes et de régions, avec une attention particulière portée aux populations vulnérables;
  • Améliorer la préparation de projets et le plan climat pour augmenter les flux financiers vers les territoires, mais aussi pour accélérer le déploiement d'outils économiques et financiers innovants;
  • Appuyer des initiatives multipartenariats entre différents niveaux de gouvernance (État-autorités locales, coopération décentralisée, etc.).

Accroître les engagements climatiques des autorités locales et infranationales représentant 17% de la population mondiale

L'implication des autorités locales dans le plan d'action pour le climat s'accélère et concerne tous les continents : plus de 7000 collectivités territoriales ont prise des engagements, 2255 villes et 150 régions sont déjà inscrites sur la plate-forme des engagements climat NAZCA, représentant 17% de la population mondiale (1,25 milliard d'habitants). Différentes initiatives de transformation appuient cette dynamique:

  • La Convention des Maires réunissant 6300 villes signataires et représentant 208 millions d'habitants. Outre une augmentation des membres européens, l'initiative a suivi les nouveaux objectifs des États membres de l'Union européenne (-40% d'émissions de GES en 2030), a décidé de se déployer à l'échelle mondiale pour appuyer les autorités infranationales sur les cinq continents dans l’adoption de plan d’action climat qui inclue les enjeux de résilience. « du financement intelligent pour des maires intelligents » Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne ;       
  • Le Pacte des maires, institué lors du Sommet de New York en septembre 2014, accompagne désormais 428 villes dans production d'inventaires de GES, l'identification et la mise en œuvre d'objectifs climat;
  • Le Pacte des États et régions, également institué à New York, rassemble aujourd'hui 44 membres venant de 18 pays;
  • Le Under2MoU ou Mémorandum d'accord sur le leadership climatique infranational mondial engage 80 administrations infranationales à réduire leurs émissions de 80 à 95% en dessous du niveau de 1990 d'ici 2050 ou à réduire les émissions annuelles de GES par personnes à deux tonnes d'ici 2050.

Vaste mobilisation pour renforcer la résilience aux niveaux territorial et local

Cette mobilisation implique la mise en œuvre de plans d'adaptation au niveau local, d'initiatives visant à protéger les plus vulnérables ainsi que le financement et le contrôle de ces engagements:

  • Lancée en 2014, le volet adaptation de la Convention des Maires (« Mayors Adapt »), réunit désormais 141 villes qui se sont engagées à mettre en œuvre des plans d'adaptation et à rendre compte régulièrement de leur mise en œuvre;
  • La première initiative internationale à promouvoir des plans d'adaptation au niveau des régions (« RegionsAdapt »);
  • Le lancement d'un programme conjoint sur les villes résilientes porté par « Cities Alliance », visant à renforcer la résilience aux changements climatiques au sein des populations les plus vulnérables (partenaires : Cities Alliance, PNUE, ONU-HABITAT, C40, ICLEI, Partenariat français pour la ville et les territoires (PFVT), ONG comme Slum dwellers international). L'objectif de cette alliance est de mettre sur pied 100 plans d'action Résilience d'ici 2020;
  • 100 Resilient Cities de la Fondation Rockefeller, initiative lancée à New York, appuie déjà financièrement et techniquement 67 autorités locales;
  • Le lancement de CRAFT, un programme d'évaluation des risques et le contrôle des engagements CRAFT par le réseau C40, qui participe de la dynamique de la Medellín Collaboration on Urban Resilience.

La communauté internationale organisée pour financer les villes et les régions à grande échelle

Lancée en septembre 2014, la Cities Climate Finance Leadership Alliance - CCFLA (Alliance des villes pour le leadership de la finance climatique), réunit un nombre croissant de partenaires. Le secrétariat de cette structure a fait l'objet d'une annonce lors de la COP21 (PNUE, PNUD, Fonds mondial pour le développement des villes, R20)·        

  • La Commission européenne a annoncé un financement d'un montant de 60 millions d'euros pour appuyer le développement des plans d'action en faveur du climat au niveau territorial dans les pays en développement. « Vous pouvez compter sur nous, Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne
  • Diverses initiatives pour appuyer la préparation de projets, dont celle de l'Agence française de développement (AFD) engagée dans la préparation de projets à co-bénéfices climatiques dans 100 villes ainsi que la création par la Banque interaméricaine de développement et la GIZ (Agence allemande pour la coopération internationale) d'une facilité financière, en association avec le C40. « [Les acteurs locaux] sont ceux qui savent le mieux de quoi ont besoin leurs habitant » Anne Paugam, Directrice générale de l’AFD;
  • Le lancement de différents outils innovants visant à améliorer l'accès par les villes à la finance climat, comme la coalition pour les obligations vertes urbaines au travers d’une dizaine de projets pilotes et le lancement d'un laboratoire de financement local.

Les autorités locales et nationales unissent leurs effort à travers le monde pour accélérer la transformation

  • Le partenariat entre les États-Unis et la Chine pour l’actions climatique locale accompagne 18 villes et états fédérés américains ainsi que 11 villes et provinces chinoises; une partie des autorités infranationales chinoises ont alors lancé l'Alliance of Peaking Pioneer Cities qui s'engagent à respecter voire à raccourcir le délai vers le pic des émissions chinoises, fixé à 2030 par le gouvernement central ;
  • Les travaux entrepris conjointement par l'Union économique et monétaire ouest-africaine et les réseaux d'autorités locales d'Afrique de l'Ouest facilite l'émergence de facilités de financement urbain;
  • La coopération décentralisée se déploie de plus en plus, comme par exemple au Japon avec la sélection de 14 projets de collaboration dans huit pays durant l’année fiscale en cours : en Inde, en Indonésie, au Cambodge, au Laos, en Malaisie, au Myanmar, en Thaïlande et au Vietnam. « Je m’attends à ce que le LPAA devienne un pont entre nations, gouvernements infranationaux et communautés locales afin qu’ils partagent leurs expériences et promeuvent les partenariats multi-acteurs ». Tamayo Marukawa, Ministre de l’environment du Japan.
  • Une accélération de stratégies concertées au niveau des États et des autorités locales (par exemple en Inde, le plan énergie solaire se fonde sur l'expérience de régions, et en France l'énergie positive au niveau local). « à l’issue de la COP21, l’idéal serait que tous les territoires puissent décider de réaliser un plan climat » Ségolène Royale, ministre française de l’écologie, du développement durable et de l’énergie ;

Pour développer davantage encore cette action, les Nations Unies annoncent une large mobilisation de leurs agences et la création d'un hub de l’action des gouvernements infranationaux impliquant le PNUE, le PNUD, ONU-HABITAT, l'OMS, la Banque mondiale et l’UNIDO). 

Enfin, ce partenariat multi-acteurs, large et inclusif, se poursuivra tout au long de l'année 2016 pour finaliser un plan d'action à l’occasion de la COP22. 

« Nous n’arrêterons pas, nous ne nous reposerons pas, nous n’abandonnerons pas » Arnold Schwarzenegger, 38e gouverneur de Californie and Président fondateur du R20.

Le LPAA:

Le Plan d’Actions Lima-Paris est une initiative conjointe des présidences péruvienne et française de la COP, du Cabinet du Secrétaire général des Nations Unies et du Secrétariat de la CCNUCC Il vise à renforcer l’action en faveur du climat pendant toute l’année 2015, en décembre à Paris et au-delà, en mobilisant une forte action internationale pour ouvrir la voie à la transition vers des sociétés résilientes et sobres en carbone, en fournissant un soutien accru aux initiatives existantes telles que celles lancées pendant le Sommet sur le climat organisé par le Secrétaire général des Nations Unies à New York en septembre 2014, en mobilisant de nouveaux partenaires et en créant une plateforme pour garantir la visibilité de leurs actions, de leurs engagements et de leurs résultats pendant la période précédant la COP 21. Pour en savoir plus: http://newsroom.unfccc.int/lpaa/about/

Les initiatives du LPAA liées à l'événement thématique sur les villes et territoires sont les suivantes :

Plus d'informations et contacts presse:

Programme des événements en ligne: http://newsroom.unfccc.int/lpaa/cop-21/#Events

Plate-forme NAZCA des engagements en matière de climat: Plus de 10.000 actions concrètes mises en œuvre par des villes, des entreprises, des investisseurs, des fondations, des ONG :   http://climateaction.unfccc.int/                                              

Caring for Climate Business forum www.c4cbusinessforum.org #Caring4Climate

Diane Gaillard, attachée de presse du LPAA, | +33 6 99 62 49 79 | lpaa@cop21.gouv.fr

Contacts presse pour l'événement thématique:  Sophie.vieillefont@cop21.gouv.fr ou Lucie.guillet@cop21.gouv.fr

Twitter CCNUCC: @UNFCCC (anglais), @CCNUCC (français), @CMNUCC (espagnol), @UNKlima (allemand)

Twitter LPAA: @LPAA_Live | #LPAA

YouTube UNFCCC: https://www.youtube.com/user/climateconference

YouTube COP21: http://bit.ly/1G7HWWj

Flickr (photos libres de droits): https://www.flickr.com/photos/136161474@N05/albums

Lettre d'information