Hero Background

Villes et Territoires

LIRE LA SUITE
FERMER

Près des trois quarts des émissions mondiales de GES sont émis sur les territoires urbains. Les villes sont donc clé de la réponse au changement climatique et à l'adaptation en adoptant des économies résilientes et sobres en carbone. Photo ©Wyliepoon

Header Image

Site Internet: http://new.ccacoalition.org/en/initiatives/waste
Contact: Tiy.Chung@unep.org

À propos

Les décharges sont la troisième plus grande source d’émissions de méthane d’origine anthropique (CH4), soit une estimation d’environ 11% des émissions mondiales de méthane. Le secteur a des impacts climatiques à court et à long terme et il cause une grave pollution de l’air dans les villes qui affecte la santé humaine. La croissance de la population, l’urbanisation et les habitudes changeantes de consommation signifient que la quantité de déchets municipaux solides va presque doubler dans le monde d’ici 2025, ce qui augmente la pression sur les villes à gérer ce défi économique, environnemental et social. La réduction des polluants à courte durée de vie (SLCP) grâce à des systèmes bien administrés de gestion des déchets contribuera aux efforts globaux pour atténuer le changement climatique et pourrait entraîner des co-bénéfices significatifs pour la santé, l’environnement et l’économie, y compris une qualité de vie améliorée pour les communautés locales.

Objectifs

L’objectif de l’Initiative des déchets solides municipaux est de permettre aux villes de développer des systèmes robustes de gestion pour réaliser des réductions concrètes et immédiates des SLCP et d’autres bénéfices de développement. L’initiative fournit un ensemble exhaustif de ressources et un renforcement des capacités techniques pour faciliter la conception et la mise en œuvre de mesures locales adéquates. L’initiative aide les villes, par le biais d’un programme unique de mentorat, à avoir accès aux ressources qui améliorent leurs méthodes de gestion des déchets et réduisent les émissions de SLCP.

Les villes peuvent jouer deux rôles différents en se joignant à l’initiative:

  • Les villes participantes ont accès à des ressources pour améliorer leurs méthodes de gestion des déchets et réduire les émissions de SLCP.
  • Les villes mentors qui sont déjà en avance en matière de gestion des déchets échangent les informations relatives à l’amélioration des méthodes et à la réduction des émissions de SLCP.

En réunissant des experts techniques et des décideurs politiques à tous les niveaux, l’initiative vise à aider 1 000 villes à développer des systèmes robustes de gestion des déchets d’ici 2020. Le succès de l’initiative signifierait que les villes et les gouvernements nationaux seraient capables de faire le suivi de leurs émissions de façon standardisée, pourraient s’autofinancer ou obtenir un financement durable pour des projets primordiaux qui réduisent ou préviennent les émissions, et étendre les mesures au-delà des villes ciblées, favorisant idéalement la coopération Nord-Sud et Sud-Sud.

Les villes actuellement jumelées comprennent: Viña del Mar, Chili avec Stockholm, Suède; Cali, Colombie avec San Diego, États-Unis; Cebu, Philippines avec Kitakyushu , Japon; et Sao Paolo, Brésil avec Copenhague, Danemark.

Que fait la CCAC ?

L’initiative soutient les villes dans leurs efforts de transformation du secteur des déchets et d’élévation de la hiérarchie des déchets par la capture de la valeur matérielle et énergétique inhérentes à leurs déchets (en les recyclant, en les transformant en compost, en les digérant, etc.) et par la mise en œuvre de solutions qui génèrent des bénéfices économiques, financiers, sociaux et climatiques.

Les mesures spécifiques comprennent:

  • prévention et/ou réduction de la production de déchets solides,
  • renforcement de la planification de politiques et intensification de l’action de chaque ville au niveau national,
  • interdiction de la combustion et des décharges à ciel ouvert,
  • détournement des déchets organiques des décharges,
  • optimisation des parcours de collecte et de transport des déchets,
  • récupération du méthane des décharges avant son émission pour la production d’énergie.

L’Initiative des déchets solides municipaux offre les aides suivantes :

  • Formation et renforcement des capacités des fonctionnaires et du personnel de gestion des déchets;
  • Aide technique directe pour développer des évaluations de gestion des déchets et des études de faisabilité, et des plans directeurs;
  • Soutien pour l’identification et la promotion du financement des projets
  • Échange de renseignements et réseautage qui encouragent l’enseignement entre pairs et permet aux villes de partager les pratiques exemplaires et les succès.

Progrès notables

L’initiative entreprend l’évaluation de base de la situation des déchets dans 6 villes supplémentaires et planifie le travail pour 4 autres, totalisant ainsi le nombre d’évaluations des villes soutenues à 30 et les plans de travail à 16.

Un outil de quantification des émissions qui permet aux villes d’identifier des solutions de substitution adéquates et de définir des systèmes de gestion des déchets respectueux du climat a été lancé.

Un mécanisme de financement fondé sur les résultats a été mis à l’essai à Penang/Malaysia, où les foyers ont reçu des incitatifs pour séparer les déchets solides à la source et ainsi maximiser la qualité et la quantité de matières recyclables et de déchets organiques à la source. Le modèle fait l’objet d’une adoption plus étendue.

[1] Source: World Bank

Crédit photo: Bill McChesney (Flickr)

 

Lettre d'information