Hero Background

Transport

LIRE LA SUITE
FERMER

Les émissions de gaz à effet de serre des transports devraient doubler d'ici 2050. Une action rapide et efficace est possible et peut économiser de l'argent pour les gouvernements, les entreprises et les particuliers, et améliorer la santé en réduisant la pollution. Photo ©Pline/CC

Header Image
Crédit photo: The U.S. Army (Flickr)

Contacts: Action Agenda France, actionagenda@cop21.gouv.fr
Tracy Raczek, UN Secretary-General Executive Office: raczek@un.org / +1.212.963.7714

La Déclaration de Paris sur l’électromobilité et les changements climatiques et l’appel à l’action connexe réunissent des engagements individuels et collectifs à accroître l’électromobilité jusqu’à des niveaux permettant de limiter la hausse de température à moins de 2 °C. Ils sont fondés sur des expériences fructueuses réalisées dans le monde entier et sur l’intérêt convergent de tous les moyens de transport pour des solutions hybrides ou électriques.

Les partenaires de la Déclaration s’engagent à redoubler d’efforts et à réclamer une action commune décisive en vue d’une électrification durable des transports et notamment à ce qu’ici à 2030, 20 % au moins des véhicules routiers (automobiles, véhicules à deux ou trois roues, camions, autobus et autres) fonctionnent à l’électricité.

La Déclaration, qui doit être adoptée lors de la COP21 dans le cadre du Plan d’action Lima-Paris sur les transports, est une initiative collective lancée entre les partenaires fondateurs du Plan d’action (en particulier le Gouvernement français et le Cabinet du Secrétaire général de l’ONU) en coordination étroite avec le Processus de Paris sur la mobilité et le climat (PPMC), l’Agence internationale de l’énergie et d’autres partenaires des transports. Tout sera fait pour que l’impulsion donnée par la Déclaration se prolonge après Paris.

Pourquoi l’électromobilité est-elle importante?

Les transports, qui représentent près d’un quart (23 %) des émissions mondiales actuelles de gaz à effet de serre liées à l’énergie, se développent plus rapidement que tout autre secteur d’utilisation finale de l’énergie. Pour limiter la hausse mondiale de la température à moins de 2 °C, il faut infléchir la trajectoire des émissions dues aux transports, ce qui suppose la mise au point d’un écosystème intégré d’électromobilité.

Selon l’Agence internationale de l’énergie, cette transition va exiger notamment, d’ici 2030, la poursuite de l’électrification du transport ferroviaire mondial et l’électrification d’au moins 20 % des véhicules de transport routier.

Dispositions:

Les partenaires, y compris les autorités à tous les échelons, les entreprises et les organisations, adhèrent à une vision commune et expliquent succinctement dans quelle mesure leurs efforts individuels ou collectifs contribuent à la Déclaration.

Comment adhérer?

On peut présenter des informations et prendre des engagements en ligne à l’adresse https://fr.surveymonkey.com/r/BZZ9PP7.

Photo credit: The U.S. Army (Flickr)

 

 

Lettre d'information