Hero Background

Résilience

LIRE LA SUITE
FERMER

Le changement climatique accroît la fréquence et l'ampleur des catastrophes naturelles et exacerbe la vulnérabilité de beaucoup. Il est donc crucial de renforcer résilience et capacité d'adaptation, surtout pour les pauvres qui sont les plus touchés. Photo ©C&S Northway

Header Image
Crédit photo: Forgemind ArchiMedia (Flickr)

Contact: Alexis Chatzimpiros, Adviser Energy-Climate / Islands, Conference of Peripheral Maritime Regions

alexis.chatzimpiros@crpm.org ; T: +32 (0) 2 612 17 04

Lancée en 1973, la plate-forme de collaboration est dirigée par la Conférence des régions périphériques maritimes d’Europe (CRPM), qui met en œuvre un vaste ensemble de politiques et d’initiatives contribuant éminemment à la lutte contre le changement climatique, qui supposent des mesures concrètes en vue de l’adaptation de nombreuses régions côtières et qui sont essentielles pour assurer une adaptation efficace des régions concernées aux changements climatiques.

La CRPM met l’accent sur une gouvernance multipartite efficace pour la mise en œuvre de l’accord sur le climat issu de la COP21, où les régions ont un rôle essentiel à jouer. Une approche ascendante accompagnée de plans régionaux pour la réduction des émissions de CO2 et l’adaptation débouchant sur des plans nationaux peut accroître la précision des données et la crédibilité des plans.

À ce jour, jusqu’à 33 régions membres ont communiqué à la CRPM des données sur leur stratégie climatique couvrant la plupart des bassins maritimes d’Europe, comme la mer Baltique, la mer du Nord, l’Atlantique et la Méditerranée, en plus d’îles, de régions parmi les plus reculées et de territoires d’outre-mer. Les 160 régions membres de la CRPM sont invitées à adhérer à l’initiative.

Objectifs:

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre;
  • Mettre en place des solutions énergétiques nouvelles et plus durables;
  • Favoriser, dans le mesure du possible, des techniques de production d’énergie maritime en donnant l’exemple d’un changement d’orientation du modèle industriel en développant une économie circulaire à faible intensité de carbone;
  • S’adapter aux changements climatiques dans le prolongement du Pacte de Mexico.

Les mesures adoptées supposent:

  • L’élargissement des données côtières (à l’initiative des régions en collaboration avec des organes nationaux ayant des compétences dans ce domaine) et la mise en réseau des observatoires régionaux au niveau des bassins maritimes;
  • Le développement de compétences en matière d’érosion côtière et l’adoption de mesures techniques dans ce domaine;
  • La mise en place de stratégies spécifiques pour la gestion intégrée des côtes.

On mesure l’empreinte carbone pour déterminer les progrès accomplis grâce à des systèmes adoptés par les régions appartenant à la CRPM. Un suivi régulier et/ou des déclarations régulières sont essentiels pour que les plans soient mis en œuvre avec succès.

Les attentes:

  • Intensification à tous les niveaux des travaux sur l’impact des changements climatiques dans les territoires, sur les activités d’atténuation de ces changements, sur l’analyse de stratégies intelligentes de spécialisation des régions, sur la coopération territoriale, sur les instruments financiers d’investissement, etc.;
  • Expérience du partage et de la diffusion de pratiques exemplaires en vue d’atteindre les objectifs fixés et d’élargir la couverture de l’initiative en appelant les autres régions membres à y adhérer.

Crédit photo : 準建築人手札網站 Forgemind ArchiMedia (Flickr)

Lettre d'information