Hero Background

Résilience

LIRE LA SUITE
FERMER

Le changement climatique accroît la fréquence et l'ampleur des catastrophes naturelles et exacerbe la vulnérabilité de beaucoup. Il est donc crucial de renforcer résilience et capacité d'adaptation, surtout pour les pauvres qui sont les plus touchés. Photo ©C&S Northway

Header Image
Crédit photo: David Stanley (Flickr)

Contact: Richard Choularton, richard.choularton@wfp.org, +39 346 7600 703 (Italy) or +1 802 730 7133 (US)

L'Initiative pour la résilience rurale (R4) a été lancée en 2011, par le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) et Oxfam America (organisations de tête) avec le soutien de la compagnie d'assurance Swiss Re. Elle vise à accroître la sécurité alimentaire et la résilience climatique pour les foyers vulnérables en zone rurale, en intégrant la réduction des risques de catastrophe, la micro-assurance, la diversification des moyens de subsistance, l’épargne et le crédit dans les programmes de –filet de sécurité productif.

L'Initiative fonctionne, au niveau local, directement avec les petits exploitants agricoles, mais aussi au niveau national avec les gouvernements, et ce, afin d'améliorer les filets de sécurité sociale et de les rendre résistants aux risques climatiques. Les résultats ne sont pas quantifiés en réduction des émissions de CO2, mais en pourcentage d’économies réalisés par les agriculteurs assurés, par rapport aux agriculteurs qui ne sont pas assurés.

En Éthiopie, où l'initiative a été lancée en 2009, 25 000 agriculteurs dans 89 villages sont à ce jour impliqués. En 2012, R4 a élargi ses activités au Sénégal, où l’initiative inclue actuellement plus de 6 000 agriculteurs. En 2015, la mise en œuvre a commencé au Malawi et en Zambie, où l'initiative pourrait atteindre 40 000 agriculteurs d’ici 2022.

Les partenaires de financement comprennent USAID, l’Agence suisse pour le développement et la coopération, et le gouvernement de la Norvège (partenaires du PAM); ainsi que la Fondation Cargill, Swiss Re et la Fondation Rockefeller (partenaires d’Oxfam America).

Avancée étape par étape

  • Les agriculteurs peuvent s’assurer pour leur travail par le biais de régimes « Assurance-Pour-Actifs » (IFA). Lorsqu'une sécheresse les frappe, une compensation pour les pertes liées aux conditions météorologiques permet aux agriculteurs de ne pas vendre leurs actifs productifs et stimule ainsi une reprise plus rapide.
  • Ces régimes « Assurance-Pour-Actifs » font partie intégrante des filets de sécurité gouvernementaux existants ou des programmes du PAM.
  • Les actifs acquis grâce aux activités de réduction des risques favorisent la résilience en réduisant l'impact des catastrophes climatiques.
  • Une assurance facilite l'accès aux crédits aux meilleurs taux. Les ménages peuvent investir dans des semences, des engrais et de nouvelles technologies pour accroître leur productivité agricole.
  • Pour assurer une durabilité à long terme, R4 contribue à la création de marchés financiers ruraux, tandis que les agriculteurs augmentent progressivement leur contribution en espèces pour des primes
  • Les participants accumulent une petite épargne. Celle-ci aide à construire une base financière plus solide pour investir - mais agit aussi comme tampon vis-à-vis des besoins à court terme et des chocs idiosyncrasiques, tels que la maladie et la mort.

Crédit photo: David Stanley (Flickr)

 

Lettre d'information