Hero Background

Résilience

LIRE LA SUITE
FERMER

Le changement climatique accroît la fréquence et l'ampleur des catastrophes naturelles et exacerbe la vulnérabilité de beaucoup. Il est donc crucial de renforcer résilience et capacité d'adaptation, surtout pour les pauvres qui sont les plus touchés. Photo ©C&S Northway

Header Image
Crédit photo: NASA's Marshall Space Flight Center (Flickr)

Contact: Pierre Sigaud, Ministry of Ecology : pierre.sigaud@developpement-durable.gouv.fr; + 33 1 40 81 76 65

Cette initiative a pour but d’améliorer la capacité d’adaptation des populations côtières d’Afrique de l’Ouest. Les activités humaines entraînent le recul et l’altération du littoral, tandis que les changements climatiques mettent en danger le patrimoine économique des zones côtières ainsi que les moyens de subsistance de leurs habitants. Les principales menaces sont l’érosion et les inondations. Ce que doivent faire les pays côtiers, c’est administrer leur littoral de façon à stimuler la croissance économique et à réduire la pauvreté tout en s’adaptant aux effets de l’évolution du climat.

À l’appui du processus de la CCNUCC, la Banque mondiale a élaboré, en tant qu’organisation principale, un Business plan 2015-2018 pour le climat en Afrique en vue d’«accélérer un développement résilient au changement climatique et à faibles émissions de carbone». L’initiative WACA (évaluation du climat en Afrique de l’Ouest) fait partie de ce plan, qui prévoit un investissement d’un milliard de dollars pour accroître la résilience des zones côtières.

Objet:

Le plan a pour objet de sensibiliser les intéressés à la gravité du problème, de souligner les possibilités d’action et d’appeler à un soutien international pour assumer le coût des interventions.

Concrètement, les pays participant au plan ont pris diverses dispositions consistant notamment à évaluer le coût de l’érosion et des inondations côtières et à réaliser des analyses techniques afin d’étayer les plans d’investissement nationaux. Ces plans ont pour but:

  • a)  De réduire l’érosion côtière des zones sensibles de 30 % d’ici 2020 et de 70 % d’ici 2025;
  • b)  De protéger, d’ici 2020, 30 %, et, d’ici 2025, 70 % des populations des zones inondables prioritaires;
  • c)  D’activer, d’ici 2020, un système de contrôle des informations côtières dans tous les pays participants.

Attentes:

L’initiative est le fondement stratégique d’un engagement de longue durée du Groupe de la Banque de mondiale dans les zones côtières d’Afrique de l’Ouest. L’objectif, c’est de collaborer avec les pays pour élaborer des programmes multinationaux pluriannuels d’investissement tenant pleinement compte des risques liés à l’évolution du climat et des scénarios concernant les changements climatiques.

Photo credit: NASA's Marshall Space Flight Center (Flickr)

Lettre d'information