Hero Background

Innovation

LIRE LA SUITE
FERMER

Innover et diffuser des technologies propres est clé pour la neutralité carbone et la croissance économique. Un effort collectif public/privé est nécessaire pour réduire les coûts, améliorer les performances et faciliter l'accès aux technologies. Photo ©BNL

Header Image

Paris, le 11 décembre 2015 - Les chefs de gouvernement et les dirigeants d'entreprise ont se sont engagés mardi à réaliser une augmentation majeure de leurs investissements dans la recherche et le développement des technologies bas carbone et les moyens d'accélérer leur diffusion dans les pays en voie de développement à travers des partenariats multilatéraux.

"L'innovation est le cœur de la lutte contre le changement climatique", a affirmé Fatih Birol pour introduire l'évènement.

La journée thématique sur l'innovation du Plan d'Action de Lima à Paris (LPAA) s'est appuyée sur les promesses qui ont été faites le 30 novembre dans le cadre de la "Mission innovation". L'initiative, prise par 20 pays qui sont tous des économies majeures, vise à accélérer considérablement l'innovation globale, publique et privée, dans le domaine de l'énergie propre.

L'initiative se double d'un effort du secteur privé, appelé "La Coalition pour la rupture énergétique" ("Breakthrough Energy Coalition”). Entraînés par Bill Gates, 28 investisseurs de 10 pays se sont engagés à investir des sommes conséquentes, issues de capitaux privés, dans le domaine de l'énergie propre.

Les participants de haut-niveau ont mis en lumière l'importance d'accélérer le développement et le déploiement des solutions bas carbone abordables. M. Moniz, Secrétaire américain de l’Énergie, a particulièrement insisté sur le cercle vertueux entre augmentation de l'innovation, réduction des coûts, adoption de nouvelles technologies qui produisent peu de carbone et leur déploiement.

Ajay Mathur, Directeur Général du Bureau indien de l'Efficacité Énergétique, a rappelé la nécessité de veiller à ce que les conditions locales déterminent les priorités données au développement technologique et que des capacités d'innovation domestiques soient développées pour répondre aux besoins propres à chacun.

La coopération entre les acteurs a été largement évoquée par les pays et les acteurs du secteur privé. "Nous avons besoin de joindre toutes nos forces pour l'innovation, entre la recherche publique et privée, entre la recherche fondamentale et appliquée", a affirmé Mme Royal, Ministre française de l’Écologie, du Développement Durable et de l'Energie. Liu Zhenya, Président de State Grid Corportation of China, espère "que les organisations internationales et les institutions, les gouvernements et les entreprises énergétiques pourront tous participer activement à l'élaboration d'un consensus visant à une coopération renforcée et à la promotion conjointe des développements innovants". Reconnaissant le large éventail des efforts actuels de collaboration, Maroš Šefčovič, Vice-Président de l'Union Européenne, a relevé qu'"il sera important pour le futur d'étudier dans quelle mesure il nous sera possible de rationaliser et de mettre en synergie les efforts existants pour créer une véritable collaboration globale d'innovation technologique dans le domaine de l'énergie".

Le secteur privé a aussi été très présent pour faire part de son désir de devenir une force motrice dans la révolution technologique de l'énergie propre. La Présidente de Lanzatech, Jennifer Holmgren, a fait remarqué que la technologie pouvait transformer le carbone, qui est aujourd'hui source d'endettement, en source de richesses, alors que Simone Mori, Vice-Président Exécutif d'Enel, et M. Clamadieu, PDG de Solvay, ont montré que la tarification du carbone est essentielle pour augmenter les capacités de financement en matière d'investissement dans la recherche et le développement publics, lesquelles, jusqu'à ce jour, ont été caractérisées par leur "timidité".

Sous la modération du CTCN, les participants ont aussi discuté de la manière dont l'innovation peut être accélérer dans les pays en voie de développement. Tout en reconnaissant que de plus en plus d'innovation provient de pays émergents ou en voie de développement, les leaders du secteur public et privé ont plaidé pour un renforcement des capacités domestiques d'innovation des pays en voie de développement, avec plus de coopération et de continuité dans le support reçu, de façon à créer de réelles capacités d'innovation.

L'évènement a particulièrement mis en avant l'importance d'avoir une conception large de l'innovation, d’innover dans la mise en œuvre des actions, réglementations ou dans les modèles économiques des entreprises. Dans un contexte de compétition entre les institutions financières, "l'innovation financière est la clef pour rester à l'avant-garde", a dit Docteur Preety Bhandari de la Banque Asiatique de Développement. Pour introduire les énergies renouvelables dans les villages, de nouveaux partenariats public-privé, adaptés aux communautés locales et aux PME, devraient être créés, a affirmé Secou SARR, le Directeur de Enda-Energie du Sénégal.

Préparant la prochaine étape de cette mobilisation globale en faveur du climat, Fatih Birol a mené un débat sur le rôle joué par la collaboration internationale en augmentant la capacité et en accélérant l'innovation. Ce fut notamment l'occasion d'entendre les vues de pays leaders associés au « Clean Energy Ministerial » et au « Innovation for Cool Earth Forum ». Peter Bakker, Président du World Business Council for Sustainable Development, a présenté les principaux résultats de la plateforme collaborative "Carbon Technology Partnerships Initiative (LCTPi) - une séries d'actions concrètes et concertées pour le développement et le déploiement de technologies bas carbone à grande échelle. L'initiative LCTPi du CSI sur le ciment a été présentée par Jorge Mario Velazquez, PDG de ARGOS Cementos. 26 entreprises cimentières, représentant un tiers de l'industrie et opèrant dans 100 pays, ont pris l'engagement de réduire leur empreinte carbone à travers la mise en oeuvre d'un plan commun d'action.

Jeudi 10 décembre, l'IEA a animé une réunion de suivi de la journée thématique organisé mardi dans le cadre du LPAA ("Accelerating Innovation through Energy Technology Collaboration") : ce débat complémentaire a permis d'explorer les perspectives de collaboration multilatérales en matière d'innovation dans le domaine de l’énergie, avec des représentants des Etats-Unis d'Amérique, du Royaume Uni, du Japon et de la Commission Européenne.

Le Plan d’action Lima-Paris (LPAA)

Le Plan d’Action Lima-Paris est une entreprise conjointe des présidences péruvienne et française de la COP, du Bureau du Secrétaire général des Nations Unies et du secrétariat de la CCNUCC. Il vise à renforcer l’action en faveur du climat pendant toute l’année 2015, en décembre à Paris et au-delà, en mobilisant une forte action internationale pour ouvrir la voie à la transition vers des sociétés résilientes et sobres en carbone, en fournissant un soutien accru aux initiatives existantes telles que celles lancées pendant le Sommet sur le climat organisé par le Secrétaire général des Nations Unies à New York en septembre 2014, en mobilisant de nouveaux partenaires et en créant une plateforme pour garantir la visibilité de leurs actions, de leurs engagements et de leurs résultats pendant la COP 21. Pour en savoir plus : http://newsroom.unfccc.int/lpaa/about/.

Les principales initiatives du LPAA reliées à l'Innovation sont :

- Mission innovation

- Cement sustainable Initiative - LCTPi

- Scaling up Renewable Energy - LCTPi

Pour de plus amples informations :

Attachée de presse LPAA : Diane Gaillard /+33 6 99 62 49 79/ lpaa@cop21.gouv.fr

Plate-forme NAZCA (plus de 10.00 actions concrètes entreprises par des villes, des entreprises, des investisseurs, des fondations, des ONG, etc.) : http://climateaction.unfccc.int/

Comptes twitter de la CCNUCC :

Anglais : https://twitter.com/UNFCCC
Français : https://twitter.com/CCNUCC
Espagnol : https://twitter.com/CMNUCC
Allemand : https://twitter.com/UNKlima

Compte Flickr : https://www.flickr.com/photos/136161474@N05/albums
Youtube CCNUCC : https://www.youtube.com/user/climateconference

 

Lettre d'information