Hero Background

Forêts

LIRE LA SUITE
FERMER

Protéger, préserver et gérer les forêts contribue à la croissance économique, la réduction de la pauvreté et la sécurité alimentaire, et aide aussi à s’adapter au changement climatique et à garantir droits et subsistance aux peuples autochtones et communautés locales. Photo ©FAO/R. Heinrich

Header Image
Crédit photo: Eric Chan (Flickr)

Contacts:

Dans le cadre de l’initiative intitulée «Protection de 400 millions d`hectares de forêts par les peuples indigènes», une coalition mondiale des peuples indigènes d’Amazonie, d'Amérique Centrale, du Bassin du Congo et d’Indonésie se sont engagés à protéger 400 millions d'hectares de forêts de ces régions. 

La subsistance des communautés indigènes et locales (les colonos) repose sur les forêts ciblées. Il est donc crucial que ces communautés soient impliquées dans leur protection. Sous la conduite du CAUCUS IP/COICA (région d’Amazonie), 16 organisations ont rejoint cette coalition internationale, dont par exemple le Réseau des femmes indigènes d’Asie, le Partenariat mondial des peuples indigènes sur les changements climatiques, les forêts et le développement durable, et la Fondation des peuples indigènes pour l’éducation et l’environnement.

C’est le Secrétaire général des Nations Unies qui a encouragé cette initiative, une composante de la déclaration de New York sur les forêts, lors du sommet sur le climat en septembre 2014. Il s’agit d’une déclaration politique qui unit les gouvernements, les entreprises et les acteurs de la société civile – y compris les organisations des peuples indigènes – avec comme objectif commun d’ici 2020 de réduire de moitié, et d’ici 2030, de s’efforcer d’éliminer les pertes en forêts naturelles. La réalisation de ces objectifs permettrait de réduire la pollution carbone d’environ 4,5 à 8,8 milliards de tonnes chaque année – soit l’équivalent des quantités actuellement émises par les États-Unis.

Photo credit: Eric Chan (Flickr)

Lettre d'information