Hero Background

Financements Privés

LIRE LA SUITE
FERMER

Une transition rapide vers une économie mondiale résiliente et sobre en carbone nécessite d’importants investissements. Les institutions publiques et privées doivent s’engager à financer un développement propre (nouvelles stratégies, renforcement des capacités, création de nouveaux mécanismes). Photo ©jdobane

Header Image
Crédit photo: Darkday (Flickr)

Website: http://unepfi.org/pdc/

Contacts: Shaun Tarbuck, ICMIF's CEO, shaun@icmif.org or Mike Morrissey, IIS's CEO, mmorrissey@iisonline.org

L’initiative d’investissement à prise de risque intelligente (SRI) se concentre sur le monde de l’assurance, qui contrôle plus de 30 billions de dollars des États-Unis, pour garantir que le risque et la résilience tels que définis par les accords internationaux de l’ONU – comme Sendai et les Objectifs de développement durable – ont été pris en considération dans le choix d’actions dans toutes les catégories d’actifs. L’initiative vise à canaliser plus d’investissements dans les projets de résilience à prise de risque intelligente, projets qui dont bénéficieront les organisations publiques, privées et mutuelles.

Les véhicules des instruments financiers associés à cette initiative sont des catégories d’actifs dans lesquelles les compagnies d’assurance investissent: les obligations d’entreprises et gouvernementales (y compris les obligations vertes, d’infrastructure et de résilience), les actions (publiques et privées), la propriété, le prêt hypothécaire et autres prêts.

L’initiative a été lancée au Sommet de New York sur le climat en 2014, et est menée par la Fédération internationale des coopératives et mutuelles d'assurance (ICMIF) et de la Société internationale de l’assurance (IIS).

Objectifs :

  • Doubler le montant investi dans l’investissement à prise de risque intelligente (par exemple les investissements respectueux du climat) par l’industrie mondiale de l’assurance à partir du montant reconnu de 42 milliards de dollars, selon le rapport de la Banque mondiale en 2012, à 84 milliards de dollars d’ici décembre 2015;
  • Multiplier le montant par dix pour atteindre 420 milliards de dollars d’ici 2020 (par rapport à 2012);
  • Proposer une définition et un cadre de travail de SRI soutenus par l’industrie de l’assurance par le biais d’ICMIF et d’IIS, pour permettre de changer les comportements dans le monde des investisseurs en assurance;
  • Pour les assureurs – avoir 10% de leurs actifs à investir dans des actifs SRI approuvés (ce qui n’est pas encore confirmé).

Plan d’action :

  1. Premièrement, calculer le montant investi en SRI par l’industrie par le biais d’un programme d’auto-évaluation.
  2. Ensuite, élaborer la définition et le cadre de SRI par consensus de l’industrie.
  3. Enfin, calculer le montant investi en SRI par l’industrie tous les ans pour s’assurer d’une progression.

Crédit photo: Darkday (flickr)

Lettre d'information