Hero Background

Énergie renouvelable

LIRE LA SUITE
FERMER

Pour limiter la hausse de la température mondiale à 1,5/2°C, il faut doubler la part des énergies renouvelables d'ici 2030. Le solaire, l’éolien et la géothermie deviennent moins chers et plus efficaces, et augmentent l'efficacité énergétique lorsqu'ils sont couplés. Photo ©Para/CC

Header Image

Contact: epress@irena.org

L’énergie géothermique possède un énorme potentiel en matière de fourniture, en quantités conséquentes, d’électricité à faible émission de carbone et à faible coût, contribuant significativement à une réduction plus rapide des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

L’Alliance mondiale pour la géothermie entend jouer un rôle majeur en aidant la communauté internationale à atteindre son objectif de limiter l’élévation des températures mondiales à 2 degrés Celsius au-dessus des niveaux préindustriels.

De plus en plus de pays à fort potentiel géothermique cherchent à faire de ce dernier une part croissante de leur mix énergétique. Cependant, le développement de l’énergie géothermique dans les pays en développement n’augmente que de 3-4% par an, alors qu’il devrait croître à un rythme 9 fois plus rapide que le taux actuel pour jouer un rôle significatif dans le défi climatique.

Cela est dû aux risques liés au forage géologique durant la phase d’exploration,ainsi qu’aux coûts associés. Le financement du début du processus est réservé aux investisseurs qui comprennent et acceptent les risques associés éventuels.

L’Alliance mondiale pour la géothermie va multiplier la géothermie par 5 d’ici 2030

L’Alliance mondiale pour la géothermie (GGA) a été créée pour accroître la part de l’énergie géothermique dans le mix énergétique mondial, à la fois dans le domaine de la production d’énergie géothermique et en ce qui concerne l’utilisation directe de la chaleur géothermique.

L’objectif de l’alliance est de multiplier par cinq la capacité installée de production d’énergie géothermique et d’au moins doubler le chauffage géothermique d’ici 2030, par rapport à leur niveau de 2014.

L’initiative a été d’abord annoncée au Sommet sur le climat du Secrétaire général de l'ONU à New York en 2014 et fait partie du Plan d'actions Lima-Paris (LPAA, en anglais).

Les objectifs principaux de l’Alliance sont les suivants :

  • Identifier et promouvoir des modèles de partage et de réduction des risques associés au marché de la géothermie, de façon à attirer des investissements privés opportuns et efficaces et à intégrer les installations géothermiques aux marchés de l’énergie.
  • Aider à la création de conditions réglementaires et institutionnelles favorables à des investissements privés opportuns et efficaces et à l’exploitation efficace des ressources géothermiques et du réseau d’infrastructure associé.
  • Aider à rationaliser les efforts de sensibilisation et de prise de conscience en cours, de façon à donner une plus grande visibilité à l’énergie géothermique dans les débats sur l’énergie et le climat aux niveaux mondial, régional et national.

Plus de 70 représentants de haut niveau des partenaires de la GGA, venus de plus de 20 pays, se sont réunis à Nairobi en juin 2015 pour discuter du concept de l'initiative de l’Alliance mondiale pour la géothermie.

Les précieux commentaires recueillis lors de la réunion et les exposés présentés ouvrent la voie au lancement officiel de l’initiative lors de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui aura lieu à Paris en décembre.

Crédit photo: Haukur H (Flickr)

Lettre d'information