Hero Background

Énergie renouvelable

LIRE LA SUITE
FERMER

Pour limiter la hausse de la température mondiale à 1,5/2°C, il faut doubler la part des énergies renouvelables d'ici 2030. Le solaire, l’éolien et la géothermie deviennent moins chers et plus efficaces, et augmentent l'efficacité énergétique lorsqu'ils sont couplés. Photo ©Para/CC

Header Image
Crédit photo: Raymond Bosma (Flickr)

Contact: Seyni Nafo, pour le Groupe des négociateurs africains, mimikaseyni@gmail.com

L’initiative africaine pour les énergies renouvelables (AREI) vise à permettre l’installation d’une capacité énergétique renouvelable à grande échelle sur le continent africain d’ici 2020, ce qui aurait un impact considérable sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre du continent.

Au moins 5 milliards de dollars des États-Unis de financement public ainsi que de financement à des taux préférentiels de sources bilatérales, multilatérales et autres, y compris le Fonds vert pour le climat, seront nécessaires entre 2016 et 2020 pour exercer un effet de levier sur 15 milliards de dollars pour d’autres investissements, pour un total d’au moins 20 milliards de dollars investis à l`horizon 2020.

L’initiative est menée par la commission de l’Union africaine, l’agence du nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), le Groupe des négociateurs africains, la Banque africaine de développement, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), ainsi que l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA).

Crédit photo: Raymond Bosma (Flickr)

Lettre d'information