Hero Background

Agriculture

LIRE LA SUITE
FERMER

La production alimentaire mondiale doit augmenter pour nourrir les 9 milliards de personnes prévues d'ici 2050. Cependant, le secteur agricole est très vulnérable au changement climatique et responsable d’émissions de GES. L'agriculture doit donc évoluer vers plus d’efficacité et de résilience. Photo: FAO/G.Napolitano

Header Image

Contact: 4p1000.dgpe@agriculture.gouv.fr

L’« Initiative 4/1000: les sols pour la sécurité alimentaire et le climat » vise à assurer que l'agriculture joue son rôle dans la lutte contre le changement climatique.

Un taux annuel de 4/1000 de croissance du stock de carbone retenu dans sol a l’intention de montrer que même une petite augmentation du stock de carbone du sol (sols agricoles, notamment les prairies, les pâturages et les sols forestiers) est cruciale pour améliorer la fertilité des sols et la production agricole et contribuer à la réalisation de l'objectif à long terme de limiter l'augmentation de température à + 1,5 / 2 ° C.

L'initiative consiste en mesures volontaires dans le cadre du Plan d'actions Lima-Paris (LPAA, en anglais), et est soutenue par un ambitieux programme de recherche.

Le lancement officiel de l'initiative aura lieu lors de la COP 21 à Paris le 1er décembre avec la signature d'une déclaration conjointe de toutes les parties prenantes.

Des sols sains pour assurer la sécurité alimentaire et aider à freiner le changement climatique

La dégradation des sols constitue une menace pour plus de 40% de la surface terrestre et le changement climatique accélère le taux de dégradation, avec des impacts importants sur la sécurité alimentaire et les petits agriculteurs. Notre capacité à nourrir 9,5 milliards de personnes en 2050 en dépit du changement climatique dépendra grandement de notre capacité à maintenir la fertilité de nos sols.

La restauration des terres agricoles dégradées et l'augmentation du taux de carbone dans le sol jouent un rôle important dans la lutte contre le triple défi de la sécurité alimentaire, de l'adaptation des systèmes alimentaires et des gens face au changement climatique et dans l'atténuation des émissions anthropiques.

L'initiative 4/1000 engage les parties prenantes à opérer une transition vers une agriculture résiliente grâce à une gestion durable des sols, qui génère des emplois et des revenus, assurant ainsi le développement durable.

L'initiative 4/1000: une seule vision

L'initiative vise également à renforcer les synergies existantes entre les trois conventions de Rio - la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) et la Convention sur la diversité biologique (CBD) - et le Comité pour la sécurité alimentaire (CFS), le Partenariat mondial sur les sols (GSP) et les objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD).

Possibilités d’action

Les gouvernements et les autorités locales peuvent:

  • Mettre en œuvre des programmes de formation pour les agriculteurs et les conseillers agricoles qui visent à améliorer la matière organique des sols;
  • Contribuer financièrement à des projets de développement de séquestration du carbone;
  • Élaborer des politiques qui favorisent la gestion durable des sols.

Les banques de développement, les donateurs et les entreprises privées peuvent:

  • Soutenir les projets de développement qui facilitent la diffusion et l'application de pratiques agricoles durables;
  • Financer des projets de développement, des cours de formation ou la mise en œuvre des systèmes de mesure, de communication et de vérification.

Les organisations paysannes et les producteurs alimentaires peuvent:

  • Travailler en collaboration avec la communauté scientifique et les ONG afin d'encourager des pratiques agricoles durables.

Comment adhérer à l'initiative 4/1000

Les partenaires de l'initiative partageront les mesures qu'ils s’engagent à entreprendre ainsi que les résultats obtenus par l'intermédiaire d'une plateforme en ligne, et des réunions de bilan régulières seront également organisées. Pour vous joindre à l'initiative:

 Les acteurs étatiques ou les entités publiques doivent contacter l'ambassade française.

  • Les acteurs non-étatiques tels que les entreprises privées, les organisations professionnelles, les fondations et les ONG doivent inscrire leurs engagements ici sur le portail NAZCA, en déclarant qu'ils soutiennent l'initiative 4/1000. Les engagements doivent inclure une cible précise, les ressources qui y seront dédiées, une chronologie et leur identité à 4p1000.dgpe@agriculture.gouv.fr

 Crédit photo: Manon Koningstein / CIAT (Flickr)

Lettre d'information