Hero Background

COP 21

Paris

LIRE LA SUITE
FERMER

La conférence sur le climat de l'ONU à Paris en décembre 2015 délivrera un nouvel accord universel sur le changement climatique. Cet accord vise à mettre le monde sur la voie d'un avenir faible en  carbone et durable, qui maintient une hausse de la température mondiale en dessous de 2 degrés C

Header Image

Les pays développés Parties (annexe I) du Protocole de Kyoto entrent aujourd'hui dans les 100 derniers jours de la période comptable de réduction des émissions du traité au cours de laquelle ils assurent de combler tout déficit à  leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Une analyse préliminaire a déjà démontré que les pays ayant des objectifs sous le Protocole de Kyoto ont collectivement largement dépassé leurs ambitions initiales - une puissante démonstration que les accords sur le changement climatique non seulement fonctionnent, mais peuvent conduire à une ambition encore plus élevée au fil du temps.

Le secrétariat publiera des informations préliminaires sur la situation réelle des émissions et unités de chaque Partie le 30 septembre.

Du 10 août au 18 novembre, les pays ayant des objectifs chiffrés de réduction des émissions au titre du protocole peuvent acquérir ou transférer les unités du Protocole de Kyoto. Celles-ci comprennent les unités de réduction des émissions, les unités de réductions certifiées des émissions, les unités de quantité attribuée et les unités d'absorption valides pour la première période d'engagement.

La réussite de la première période d'engagement du Protocole de Kyoto peut servir de référence pour les gouvernements alors qu'ils travaillent à un nouvel accord universel sur le changement climatique à être atteint à Paris, en décembre de cette année.

Le début de cette période supplémentaire, ou "true-up" period a été rendue possible quand, un mois avant la date limite officielle, le dernier rapport d'examen annuel des émissions de gaz à effet de serre (GES) des Parties individuelles a été publié sur le site Web de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Pour atteindre cette étape, pendant près d'une décennie, des centaines d'experts internationaux ont préparé plus de 200 examens techniques, coordonnés par le secrétariat de la CCNUCC.

"Cette vérification démontre que les Parties peuvent et respectent leurs engagements et que les examens et les procédures de vérification fonctionnent", a déclaré Donald Cooper, Coordonateur du programme de l'atténuation, et de l'analyse des données à la CCNUCC.

Après cette période de 100 jours, le secrétariat de la CCNUCC coordonnera une évaluation de conformité exhaustive qui devra être achevée au début de 2016. Un rapport final sera ensuite publié pour chaque Partie qui avait un objectif lors de la première période d'engagement.

Le Protocole de Kyoto, adopté en 1997 et entré en vigueur en 2005 comme le premier traité mondial de réduction des émissions, comprend la limitation quantifiée des émissions et des objectifs de réduction pour 37 pays industrialisés et la Communauté européenne.

La première période d'engagement inclut les rapports de ces pays sur leurs émissions et absorptions de GES pour les années 2008-2012. Ce processus a été reconnu comme une étape précoce et essentielle qui a permis au monde de reconnaître progressivement la réalité scientifique du changement climatique, tout en proposant des solutions flexibles pour y faire face.

Lettre d'information