Hero Background

COP 21

Paris

LIRE LA SUITE
FERMER

La conférence sur le climat de l'ONU à Paris en décembre 2015 délivrera un nouvel accord universel sur le changement climatique. Cet accord vise à mettre le monde sur la voie d'un avenir faible en  carbone et durable, qui maintient une hausse de la température mondiale en dessous de 2 degrés C

Header Image

L’empreinte de carbone de la COP sera-t-elle calculée ? Est-ce que cela comprend les voyages?

Oui, nous faisons ces calculs plus systématiquement ces dernières années, pour chaque conférence et avec de plus en plus de précision. Nous n’avons pas encore estimé l’empreinte carbone de la conférence sur le changement climatique COP 21 à Paris, mais nous le ferons en temps voulu. 

Veuillez noter que nos calculs ne couvrent que les délégués et participants présents à la conférence officielle de l’ONU sur le climat. Ils ne couvriront que les participants au Bourget pour la COP 21, ce qui équivaut à environ 22 000 personnes.

Les gens qui viennent assister aux événements culturels et autres activités dans la région parisienne ne sont pas couverts par nos calculs parce que ces visiteurs ne dépendent ni de notre responsabilité ni de celle du gouvernement français en tant qu’hôtes.

Voici quelques chiffres à propos de l’empreinte carbone des conférences de l’ONU.

COP 13 à Bali:

  • Toutes les émissions (voyages des participants inscrits, installations de la conférence et activités locales) compensées par la CCNUCC
  • La compensation a été effectuée avec l’achat et l’annulation d’Unités de réduction certifiées des émissions (URCE) par le biais du Fonds pour l’adaptation

COP 15 à Copenhague:

  • 33 536 participants
  • Émissions totales: 26 276.41 tCO2e
  • Toutes les émissions (voyages des participants inscrits, installations de la conférence et activités locales) compensées par le gouvernement hôte
  • La compensation a été effectuée avec des projets sélectionnés par le gouvernement hôte

COP 17 à Durban:

  • 14 123 participants
  • Émissions totals: 25 048.15 tCO2e
  • Les émissions générées par les voyages de tous les participants inscrits ont été compensées par le gouvernement hôte, soit 75% des émissions de la COP
  • La compensation a été effectuée avec des projets sélectionnés par le gouvernement hôte

COP 18 à Doha:

  • 10 529 participants
  • Émissions totals: 11 538.30 tCO2e
  • Les émissions générées par les voyages de tous les participants inscrits ont été compensées par le gouvernement hôte, soit 75% des émissions de la COP
  • La compensation a été effectuée avec l’achat et l’annulation d’Unités de réduction certifiées des émissions (URCE) par le biais du Fonds pour l’adaptation

COP 20 à Lima:

  • 13 067 participants
  • Toutes les émissions (voyages des participants inscrits, installations de la conférence et activités locales) compensées par le gouvernement hôte
  • La compensation a été effectuée avec des projets sélectionnés par le gouvernement hôte

Ces données montrent qu’au cours des dernières années, nous avons soutenu et travaillé avec plusieurs gouvernements hôtes pour compenser les émissions de tous les autres délégués officiels et les émissions résiduelles d’une conférence de l’ONU sur le climat après que le gouvernement hôte a mis en place ses mesures, telles que le recyclage, l’utilisation d’énergie renouvelable et les mesures d’économie d’énergie.

Les émissions de la COP 21 seront-elles compensées ?

Le gouvernement français travaille avec ardeur à la réduction des émissions de COP 21.  Un plan stratégique de durabilité exhaustif a été mis en œuvre par le gouvernement français, dont l’objectif est conformer la COP aux normes ISO 20121. 

Diverses mesures ont été prises pour réduire les émissions de la COP 21 à la source. Celles-ci comprennent:

  • Des navettes hybrides entre la gare RER du Bourget ou de la ligne 7 (Fort Aubervilliers) et le site de la conférence;
  • La distribution de 20 000 cartes Navigo aux participants inscrits;
  • Une chaudière à gaz au lieu d'une chaudière à mazout (-20% en termes de CO2);
  • De courts circuits de distribution et un approvisionnement local pour la restauration;
  • Zéro déchet et 100% de réutilisation;
  • Sacs de bienvenue fabriqués avec des vêtements recyclés;
  • Papier recyclé et encres végétales

Les émissions de gaz à effet de serre produites sur le site de la conférence qui ne peuvent pas être réduites à la source seront évaluées. Un cabinet de conseil, ECOACT, a été sélectionné en janvier 2015, après un appel d'offres. 

La quantité d'émissions produites sur le site de la conférence du Bourget a provisoirement été évaluée à 21 000 tonnes d'équivalent CO2 en septembre 2015. Cette estimation couvre les 3 phases (assemblage à partir du 5 octobre, la conférence en soi, et le démontage), les deux zones (centre de conférence et Espace Générations Climat) et le transport local de 40 000 personnes qui sont censées venir. 

Veuillez aussi remarquer que le secrétariat de la CCNUCC compensera toutes les émissions liées aux déplacements de son personnel. Certaines délégations sont aussi dotées d’une politique de compensation de leur empreinte carbone. Pour tous les autres, la mesure est volontaire. En conséquence, le gouvernement français a l’intention d’accroître ses efforts pour encourager activement tous les participants qui ne sont pas couverts par la compensation du gouvernement ou du secrétariat de la CCNUCC à compenser pour leurs propres émissions. 

Chaque participant peut devenir climatiquement neutre

C’est ici que l’initiative Climate Neutral Now du secrétariat de la CCNUCC entre en scène pour la COP 21. Elle permettra à chaque participant de compenser son empreinte en ligne (http://climateneutralnow.org/SitePages/Home.aspx) ou sur place au kiosque spécial Climate Neutral Now. Les participants qui l’utiliseront recevront un cordon spécial pour leur badge.

 

Qui est responsable de la compensation des émissions ?

L’accord signé avec le pays hôte stipule qu’il rendra la COP climatiquement neutre en mesurant et en réduisant son empreinte carbone. Il n’oblige pas le pays hôte à compenser le solde résiduels, mais il encourage les participants inscrits à compenser les émissions dont ils sont responsables. 

L’organisation des COP est la responsabilité du pays hôte et le secrétariat de la CCNUCC le conseille. Le secrétariat fournit aussi une expertise et rend ses outils disponibles pour mesurer, réduire et compenser les émissions. 

Dans un sens, plusieurs pays organisateurs choisissent de réduire l’empreinte climatique de la conférence en grâce à des unités de compensation pour les émissions associées aux déplacements de tous les participants inscrits. Il est très probable que certains participants inscrits ont déjà compensé leurs émissions de manière collective ou individuelle, mais les organisateurs décident d’accepter le risque d’une «double compensation» dans certains cas, compte tenu de l’effort logistique qui serait nécessaire pour déterminer qui a ou n’a pas déjà pris de mesure pour sa propre empreinte. 

Depuis 2012, le secrétariat de la CCNUCC a compensé toutes les émissions associées aux déplacements financés par ses propres ressources, en plus de toutes les émissions générées par les activités au sein de ses installations. Cela comprend tous les déplacements du personnel et des participants financés pendant l’année, y compris ceux qui assistent à la COP. À la COP, la CCNUCC finance environ 400 participants, ce qui équivaut à 2 ou 3 participants par pays.

Les participants “mesurables” (en nombres, itinéraires, etc.) sont ceux qui ont été nommés officiellement et inscrits pour assister à la conférence de l’ONU sur le site de la conférence. Les personnes qui voyagent vers le site de la COP pour l’occasion sans assister à la conférence, par exemple pour assister aux événements parallèles organisés en dehors du site, pour faire du lobbying ou manifester, pour faire du réseautage, etc, ne peuvent pas être couvertes par les calculs.

Pour davantage d’informations sur les efforts du gouvernement français pour compenser les émissions, veuillez envoyer un e-mail à:presse@cop21.gouv.fr

Pour davantage d'informations sur les efforts des Nations Unies pour atteindre la neutralité climatique, veuillez visiter le site Internet Greening the Blue.

Lettre d'information