Hero Background

COP23 Bonn

LIRE LA SUITE
FERMER

Accédez à toutes les informations essentielles pour participer à la Conférence de Bonn en personne ou virtuellement. 

Header Image
Crédit photo: Gouvernement des Îles Fidji

Bula vinaka! Où que vous soyez dans le monde, je vous transmets ici mes salutations les plus chaleureuses, ainsi que celles du peuple fidjien.

Les Îles Fidji assument la présidence de la COP23, déterminées à maintenir l'élan de l'Accord de Paris de 2015 et l'effort concerté de réduction des émissions de carbone et de diminution de la température mondiale, élan renforcé à la COP22 de Marrakech.

La communauté mondiale ne peut pas se permettre de baisser les bras vis-à-vis de la réponse intransigeante qui a été convenue à Paris pour faire front à la crise du réchauffement climatique à laquelle nous faisons tous face, où que nous vivions sur la planète. Pour utiliser une analogie sportive si chère à nos îles, le relais est passé aux mains des Fidji et j'ai l'intention, en tant que premier président entrant de la COP en provenance d'un petit État insulaire en développement, de courir avec ce relais aussi loin que possible.

Nous devons à nouveau aborder les délibérations de cette année à Bonn en tant qu'équipe, au sein de laquelle chaque nation joue son rôle pour lutter contre la montée du niveau des eaux, les phénomènes météorologiques extrêmes et l'évolution des conditions météorologiques liées au changement climatique. Et je ferai tout mon possible pour garder l'équipe qui s’est formée à Paris ensemble et totalement concentrée sur le meilleur débouché possible.

En tant que président de la COP, j'ai l'intention d'agir au nom de chacune des 7,5 milliards de personnes de la planète. J’'apporte cependant une perspective particulière à ces négociations de la part de certains de ceux qui sont les plus vulnérables aux effets du changement climatique : les insulaires du Pacifique et autres résidents de petits États insulaires en voie de développement, et ceux des basses terres du monde. Nos préoccupations sont aussi les préoccupations du monde entier, compte tenu de l'ampleur de cette crise.

Nous devons travailler ensemble en tant que communauté internationale pour accroître la part de financements disponibles pour l'adaptation au climat et le renforcement de la résilience. Nous devons faire davantage d’efforts pour développer des produits et des modèles qui attirent la participation du secteur privé dans le domaine du financement de l'adaptation. Dans ce but, je m’impliquerai dans une collaboration étroite avec gouvernements, ONG, fondations de bienfaisance, la société civile et le milieu des affaires.

Je lance un appel au monde entier afin qu'il appuie les efforts de Fidji visant à consolider le consensus mondial de manière à affronter le plus grand défi de notre époque. Nous nous devons non seulement à nous-mêmes, mais aussi aux générations futures, d'aborder cette question avant qu'il soit trop tard. Et je compte sur ce soutien tout au long de la route qui nous mènera à Bonn et au-delà.

Lettre d'information