Hero Background
Header Image

À l'occasion d'Earth Hour le 25 mars dernier, le ministre de l'Agriculture, du développement rural et maritime et de la gestion des catastrophes naturelles Inia Seruiratu a déclaré: "L'avenir de Fidji est en jeu. L'avenir de la planète est en jeu. Nous ne prenons pas seulement ces responsabilités pour le peuple fidjien, mais aussi pour les 7.5 milliards de personnes sur la terre." Les îles Fidji présideront la COP23, Inia Seruiratu est aussi le champion de haut niveau pour le climat pour la COP 23. Cela signifie qu'il aura un rôle important à jouer dans le programme d'action mondiale pour le climat, conçu pour stimuler les actions de coopération entre les gouvernements, les villes, les entreprises, les investisseurs, et les citoyens dans le but de réduire les émissions rapidement et d'aider les nations vulnérables à s'adapter aux impacts climatiques, tout en se construisant des avenirs durables alimentés à l'énergie propre. Voici son discours: 

Ce soir, nous sommes rassemblés, Fidjiens et citoyens du monde, pour souligner le besoin urgent d'agir pour le climat afin de sauver notre planète. En tant que Champion pour le climat de la COP 23, je suis ravi d'être ici à Sukuna Park pour célébrer le 10ème anniversaire d'Earth Hour. 

Vu que la nuit tombe sur Fidji avant de tomber sur le reste du monde, Suva est la première de plus de 7000 villes réparties dans 175 nations et territoires à prendre part à cet événement. 

Fidji est aussi un leader mondial dans le combat pour la réduction des émissions carbonées et pour la réduction des effets du changement climatique, comme les événements météorologiques extrêmes tels que le cyclone Winston ou la montée du niveau de la mer qui menacent de nombreux endroits, y compris mon propre village, Kumi in Tailevu. 

Comme vous le savez, 2017 est une grande année pour Fidji. Nous sommes co-hôtes de la conférence sur les Océans des Nations Unies en juin à New York. De plus, notre honorable premier ministre présidera la COP23 et les négociations climatiques de l'ONU à Bonn, en novembre.  

Vous vous demandez peut-être pourquoi un aussi petit pays fait tout cela? La réponse est simple. L'avenir de Fidji est en jeu. L'avenir de notre planète est en jeu. Nous ne prenons pas seulement ces responsabilités pour le peuple fidjien, mais aussi pour les 7.5 milliards de personnes sur la terre.

Le changement climatique menace notre agriculture et notre alimentation. Notre eau potable, notre terre, notre économie et notre sécurité. Plus de cyclones, plus d'inondations, plus de sécheresses, la montée du niveau des eaux toujours croissante. 

Nos océans sont aussi menacés par la pollution et la surpêche. En tant que gouvernement, nous avons décidé de mener ce combat - c'est un combat pour notre survie-même. 

J'en appelle à vous tous pour appuyer le premier ministre quand il se rendra à New York en juin et à Bonn en novembre. Soutenez-moi en tant que champion pour le climat, et tout le reste de notre équipe, dont le négociateur climat, Ambassadeur Nazhat Shameem Khan. Nous avons besoin de votre soutien, et de vos prières, alors que engageons ce combat sur la scène mondiale, de la part de chaque Fidjien. 

Nous avons aussi besoin de vos actions. Qui que vous soyez, quel que soit votre âge, vous pouvez aussi faire une différence et devenir un guerrier pour le changement. 

Éteignez les lumières et les appareils ménager quand vous ne les utilisez pas pour économiser l'énergie. Plantez un potager dans votre jardin. Plantez tous les arbres que vous pouvez. Produisez une alimentation locale et soutenez l'économie locale. 

Et ne jetez pas vos déchets n'importe où dans notre pays. Ramassez-les, et maintenez nos plages et nos côtes propres. Ces mesures peuvent avoir l'air minimes. Mais si chacun d'entre nous les prend, nous pouvons faire une réelle différence. Nous pouvons tous devenir champions pour le climat et protecteurs de nos océans. 

Vinaka vakalevu pour être venus soutenir ce formidable événement. Vinaka vakalevu à WWF et à tous nos sponsors et supporters. C'est l'heure de se réengager à faire une différence. C'est l'heure de se tenir debout pour la Terre. 

Lettre d'information