Hero Background

COP23 Bonn

LIRE LA SUITE
FERMER

Accédez à toutes les informations essentielles pour participer à la Conférence de Bonn en personne ou virtuellement. 

Header Image

Les délégués présents à la conférence climat de l'ONU de Bonn cet automne (la COP23, du 6 au 17 novembre), et le public en général, auront l'occasion de visiter une importante exposition artistique sur le temps et le climat à la Bundeskunsthalle (la galerie d'art d'Allemagne fédérale) cet automne. L'exposition est conçue pour mettre les lien entre le climat, les sciences et l'art en évidence. 

L'exposition "Weather Report – About Weather Culture and Climate Science", prévue du 7 octobre 2017 au 4 mars 2018, sera à quelques minutes de marche du centre de conférence de la COP23, et sera soutenue par la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) et fera partie d'un programme plus large d'événements qui se dérouleront à l'occasion de la conférence. 

La Bundeskunsthalle exposera des oeuvres artistiques, historiques et scientifiques du monde entier. Ces expositions comprendront des peintures de William Turner, John Constable et Otto Modersohn, les premières chaussures en caoutchouc imperméable par Macintosh, un thermomètre original de Daniel Fahrenheit et des œuvres d'art traditionnelles en provenance de Fidji. Fidji assurera la présidence de la COP23 et est un archipel extrêmement vulnérable aux effets de l'élévation du niveau de la mer et des ondes de tempête.

Un canoë traditionnel Fidjien (Drua) sera exposé de manière proéminente. De valeur hautement symbolique, l'embarcation sera présentée sur le lieu de la COP23 comme symbole de la nécessité de protéger les îles et les océans.

Canoë fidjien à double coque (Drua). Il a été construit à Suva, aux Fidji, avec le soutien de la Bundeskunsthalle et du Sainsbury Centre for Visual Arts.

Lors d'une présentation de l'initiative lors de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique de mai à Bonn, Patricia Espinosa, secrétaire exécutive de la CCNUCC et parraine de l'exposition, a déclaré:

"La science sous-tend notre travail et c'est elle qui fait la lumière sur les risques de l'inaction et les opportunités créées par l'application de l'Accord de Paris sur le changement climatique et les objectifs de développement durable connexes. La culture et l'art jouent un rôle majeur dans la transformation des cœurs et des esprits et catalysent le changement du public. Il est donc également essentiel d'amener la science du changement climatique au public dans le contexte de la culture. Cette exposition met en relation les nombreuses dimensions du changement climatique, et j'espère qu'elle permettra d'inspirer les gens à prendre les bonnes décisions, aussi à un niveau personnel".

Rein Wolfs, directeur de la Bundeskunsthalle, a déclaré:

"En tant qu'institution nationale qui travaille aussi au niveau international, nous sommes fiers de faire partie du programme culturel de la COP23. Notre exposition vise évidemment à remplir un rôle éducatif, mais aussi à atteindre nos visiteurs de manière émotionnelle et esthétique afin de sensibiliser à la beauté de tous les phénomènes météorologiques et à leur importance essentielle dans notre vie quotidienne et tout au long de notre vie. La météo est l'expérience concrète du climat. Le terme «climat» comprend la collecte statistique d'événements météorologiques sur une certaine période. L'exposition se penche sur la mesure dans laquelle les événements météorologiques à court terme et les changements climatiques à long terme influencent la nature, la civilisation humaine et la culture".

L'exposition proposera des moyens interactifs pour faire connaître différents phénomènes météorologiques. En plus des nombreuses expositions culturelles, un «studio météorologique» interactif présentera des techniques de prévisions météorologiques et montrera des tendances et projections climatiques à long terme. 

Thermomètre original de Daniel Fahrenheit, Musée Boerhaave, Leiden, 
Pays-Bas

L'exposition, qui comprend environ 400 emprunts de plus de 100 sources du monde entier, a été conçue en collaboration étroite par le Deutsches Museum de Munich et sa filiale de Bonn.  

En plus d'instruments scientifiques et d'importantes œuvres artistiques européennes, les visiteurs pourront admirer des objets ethnographiques tels que des Dieux du Temps, les plus vieilles chaussures imperméables en caoutchouc, d'autres objets de protections tels que parapluies et parasols du monde. Quelques objets du Deutsches Museum présenteront aussi le rôle des technologies propres dans la lutte contre le changement climatique. 

"Le monde de l'art et celui des sciences ont l'air divisés. Le monde réel n'est pas divisé en disciplines: l'art peut provoquer des idées intellectuelles solides et la science peut être merveilleusement belle. Notre objectif est de montrer la beauté de tous les temps météorologiques et phénomènes climatiques, de manière à sensibiliser le public à l'immédiateté de l'urgence à se protéger", a déclaré Henriette Pleiger, Conservateur de l'exposition à la Bundeskunsthalle.

L'exposition “Weather Report – About Weather Culture and Climate Science” sera accompagnée d'un riche programme supplémentaire, et pourra être visitée du 7 octobre 2017 au 4 mars 2018.  

Rendez-vous sur le site web de la Bundeskunsthalle pour plus d'informations.

Cette exposition fait partir d'une initiative plus large de la CCNUCC, qui utilise l'art comme moyen de prise de conscience de la problématique climatique sur la route de la COP23. La CCNUCC promeut l'art relatif au climat par le biais de son initiative #Art4Climate en partenariat avec Julie’s Bicycle. En savoir plus.

L'esprit de la montagne Rübezahl de Ifred Werner, 1957, Musée im Haus Schlesien, Königswinter

 

 

Tiros I, premier satellite météorologique américain, 1960, Deutsches Museum, Munich

Lettre d'information