Hero Background

ONU Changements Climatiques
Actualités

LIRE LA SUITE
FERMER

Sur ce portail d'actualités de la CCNUCC vous trouverez des informations sur le changement climatique ainsi que les mesures prises par les gouvernements, entreprises, citoyens, l'ONU et la société civile. Vos contributions nous intéressent: contactez nous à press@unfccc.int.

Header Image

Patricia Espinosa, qui a pris l'an dernier les fonctions de Secrétaire exécutive de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), s'est rendue cette semaine au Royaume-Uni pour s'entretenir avec les entreprises, les ONG et Nick Hurd, le ministre en charge du changement climatique sur comment soutenir et intensifier l'élan de l'action climatique.

Auparavant diplomate et ministre mexicaine, Espinosa est chargée du défi de diriger les négociations internationales sur le climat en passant par les plus petits détails de l'Accord de Paris au cours des prochaines années, tandis que les décideurs se penchent sur la manière la plus efficace de traiter des sujets tels que les pertes et les préjudices, la finance climat et la création d'un règlement en vue d'aider à évaluer les engagements individuels des pays.

Carbon Brief s'est entretenu avec Espinosa en marge d'un événement organisé par l'Institut Grantham sur le changement climatique et l'environnement à la London School of Economics jeudi. Nous avons commencé par lui poser la question à l'esprit de tous ceux qui suivent les négociations sur le climat: que va-t-il se passer avec le processus de la CCNUCC si les États-Unis renoncent à leurs engagements actuels et se retirent de l'Accord de Paris comme promis par Donald Trump au cours de la campagne électorale l'année dernière? Espinosa a dit Carbon Brief:

Eh bien, quand on se penche sur les conséquences d'un possible changement de la position des États-Unis dans le processus du changement climatique, on ne peut qu'espérer, bien sûr, qu'ils maintiennent leurs engagements, et maintiennent leur active participation. Les États-Unis sont un partenaire important pour l'institution.

Parallèlement, nous devons également tenir compte du fait que l'Accord de Paris est un accord qui a été signé et ratifié à ce jour par 132 pays, ce qui signifie que c'est un engagement très solide de la communauté internationale. Les négociations se poursuivront, les engagements continueront: non seulement de par le fait que l'accord est entré en vigueur, mais aussi que les pays ont réaffirmé leurs engagements et leur volonté de les respecter. Je ne dirais donc pas que cela n'aura pas d'impact, mais je tiens en même temps à souligner que l'accord est en vigueur et qu'il restera une obligation pour la grande majorité de la communauté internationale.

Le reste de l'entretien peut être lu sur le site web de Carbon Brief, où Mme Espinosa s'exprime entre autres sur le brexit, la hausse maximale des températures à 1.5°C, et les dommages et préjucies liés aux changements climatiques.  

Lettre d'information