Hero Background

ONU Changements Climatiques
Actualités

LIRE LA SUITE
FERMER

Sur ce portail d'actualités de la CCNUCC vous trouverez des informations sur le changement climatique ainsi que les mesures prises par les gouvernements, entreprises, citoyens, l'ONU et la société civile. Vos contributions nous intéressent: contactez nous à press@unfccc.int.

Header Image
Crédit photo: CCNUCC

La nouvelle administration américaine a annoncé cette semaine qu'elle va procéder à l'examen du Clean Power Plan du pays, la législation nationale mise en oeuvre par l'administration américaine précédente en 2015. Elle vise à réduire les émissions des secteurs d'activité américains et à augmenter la production d'énergie renouvelable.

L'examen aura donc lieu peu de temps après la soumission par la nouvelle administration américaine au Congrès de son premier budget, qui comprend un large éventail de domaines allant de la défense à l'éducation, et qui prévoit des changements dans le financement de l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis.

Ces deux annonces font partie des promesses électorales connues faites par le nouveau président lors de sa campagne électorale l'an dernier.

En tant que Secrétaire exécutive de la CCNUCC, et comme beaucoup de personnes et d'organisations à travers le monde, je suis ces développements avec intérêt.

Les propositions budgétaires aux États-Unis impliquent souvent de longues et complexes négociations avant qu'elles ne soient approuvées en partie ou en totalité par le Congrès.

L'examen du Clean Power Plan peut donc également nécessiter un certain temps avant qu'une conclusion ne soit atteinte. J'ai clairement indiqué dès le départ, à la suite des changements au sein de l'administration américaine, que le secrétariat travaille avec toutes les Parties pour faire progresser l'action climatique et faire avancer l'Accord de Paris sur le changement climatique.

D'autre part, bon nombre des mesures budgétaires et législatives proposées par l'administration américaine concernent des politiques nationales plutôt qu'internationales.

La nouvelle administration américaine est et reste une partie à l'accord historique de Paris sur le changement climatique et nous nous réjouissons d'accueillir et de collaborer avec ses délégations aux sessions prévues en 2017.

Il est important de souligner qu'il n'est pas du ressort du secrétariat de commenter les politiques nationales d'une Partie ou d'un État membre des Nations Unies.

Il est également important de préciser que les conséquences précises de ces diverses annonces sur le secrétariat et sur l'action climatique mondiale restent également incertaines à ce stade et ne se clarifieront peut-être qu'au fil du temps.

L'Accord de Paris reste une succès remarquable, universellement soutenu par tous les pays lors de son adoption et, à ce jour, ratifié par 141 des 194 signataires de l'Accord, et comptant chaque semaine et chaque mois toujours plus de ratifications.

La rédaction de la CCNUCC, par le biais de sa salle de presse et de nos chaînes de réseaux sociaux, présentent chaque jour de nouvelles politiques, initiatives et actions par les gouvernements. Au cours des dernières semaines, par exemple, l'Inde a annoncé l'interdiction de véhicules hautement polluants et de nouvelles études ont montré que la capacité de l'énergie solaire à l'échelle mondiale a augmenté de 50% en 2016, avec les États-Unis et la Chine pour leaders.

Lors de nos prochaines sessions au mois de mai, je me réjouis du lancement des nouvelles conclusions de groupes de recherche, dont la London School of Economics, qui soulignera comment, depuis 2015, les lois relatives au climat ont considérablement augmenté, mettant à nouveau en évidence l'élan mondial de l'ère post-Paris.

Cette impulsion gouvernementale continue d'être soutenue par les entreprises, les investisseurs, les villes, les régions et les territoires, y compris aussi maintenant de nombreux pétroliers dont les PDG ont publiquement exprimé au cours de ces dernières semaines leur appui à l'Accord de Paris et ont reconnu la nécessité d'agir lors de diverses conférences auxquelles j'ai assisté.

La CCNUCC continuera son travail pour soutenir les Parties à mettre en œuvre et à atteindre leurs objectifs et leurs ambitions dans le cadre de l'Accord de Paris. C'est un honneur, et cela relève de notre responsabilité. Ce travail exigera toute notre créativité et notre engagement pour les décennies à venir.

Je demande au personnel de se concentrer sur cette opportunité tandis que nous continuons nos efforts à l'appui de la transformation de l'économie mondiale, en harmonie avec les données scientifiques disponibles, soutenus par les nations du monde et l'espoir de milliards de personnes.

Note: Ce texte est une réflexion de Patricia Espinosa à l'attention du personnel de la Convention-Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC)

Lettre d'information