Hero Background

ONU Changements Climatiques
Actualités

LIRE LA SUITE
FERMER

Sur ce portail d'actualités de la CCNUCC vous trouverez des informations sur le changement climatique ainsi que les mesures prises par les gouvernements, entreprises, citoyens, l'ONU et la société civile. Vos contributions nous intéressent: contactez nous à press@unfccc.int.

Header Image

La deuxième Foire annuelle sur les mesures d’atténuation appropriées au niveau national (MAAN), qui a eu lieu le 2 décembre à Paris, a montré que les pays en voie de développement étaient les premiers à exploiter un outil souple et puissant créé au titre du programme de lutte contre le changement climatique de l’ONU pour réduire et limiter les émissions de gaz à effet de serre et créer des emplois et améliorer les conditions de vie de leurs populations.

Le secrétariat des Nations Unies sur les changements climatiques a accueilli la Foire afin de bénéficier des enseignements des pays en développement qui ont été les premiers à concevoir et à mettre en œuvre des mesures d’atténuation appropriées au niveau national (MAAN). (On trouvera de nombreux autres articles et analyses dans les NAMA News de la CCNUCC.

Selon une nouvelle vidéo de l’activiste et musicien Akon, les MAAN sont «des initiatives nationales que les pays en voie de développement lancent pour instaurer une économie verte et contribuer aux efforts planétaires en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre».

La vidéo, fruit d’une collaboration entre Akon Lighting Africa et le secrétariat des Nations Unies sur les changements climatiques, montre de quelle façon les MAAN sont mises en œuvre dans des pays en développement du monde entier, allant du Costa Rica à la Gambie et à la Thaïlande.

La Foire a été inaugurée par le président de la COP 21 et de la CMP 11, Son Excellence M. Laurent Fabius, Ministre français des affaires étrangères, par M. Yvo de Boer, Directeur général de l’Institut mondial pour la croissance verte, et par M. Gabriel Vallejo Lopez, Ministre colombien de l’Environnement et du Développement durable. Akon, fondateur d’Akon Lighting Africa, a également pris la parole lors de l’ouverture.

M. Fabius a déclaré que «les pays en voie de développement contribuent à des efforts mondiaux pour lutter contre le changement climatique tout en récoltant les bénéfices d’un développement durable». Il a souligné que les MAAN devraient jouer un rôle important pour la mise en œuvre de plans d’action nationaux en faveur du climat communiqués à la CCNUCC.

À la suite de la projection de la vidéo, Akon a parlé des 600 millions d’habitants de l’Afrique qui n’ont toujours pas accès à l’électricité. Pour faire face à ce problème, Akon, avec le dirigeant Thione Niang et l’entrepreneur Samba Bathily, a créé Akon Lighting Africa afin d’offrir aux villages africains un accès à une source d’électricité propre et économique.

Akon speaking at NAMA fair

En moins d’un an, une gamme étendue de solutions solaires de qualité, y compris des réverbères et des équipements familiaux et individuels, ont été adoptées dans 14 pays d’Afrique. Grâce à cela, nombre de ménages, de villages, de locaux communautaires, d’écoles et de centres médico-sociaux en milieu rural ont de l’électricité pour la première fois.

L’événement a aussi montré comment les gouvernements exploitent le potentiel des MAAN pour orienter leurs pays vers des modes de développement caractérisés par de faibles émissions.

Des structures internationales importantes telles que l’Agence nationale marocaine pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ADEREE), le Centre de la CEDEAO pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ECFREE) et le Centre et Réseau de technologie climatique (CTCN) se sont entretenues du rôle de l’appui technique et financier dans la conception et la mise en œuvre des MAAN.

M. de Boer a abordé une question essentielle: la façon dont on peut structurer le soutien du public et des donateurs pour mobiliser les investissements privés nécessaires à la mise en œuvre des MAAN.

Akon, parlant des répercussions des MAAN, a déclaré: «Lorsque je vois de quelle façon les MAAN viennent en aide aux pays en voie de développement, je me dis qu’elles nous sauvent réellement.»

Au départ, les MAAN représentaient une façon, pour les pays en développement, de contribuer aux efforts mondiaux de lutte contre les changements climatiques tout en orientant leurs économies vers des modes de développement durable. Depuis lors, on les reconnaît à titre d’agent puissant d’évolution sociale, économique et environnementale.

L’innovation est devenue un mot clef pour désigner les MAAN, du point de vue tant des modèles de financement employés pour les commanditer que des stratégies de développement caractérisées par de faibles émissions introduites par celles-ci. Une mise en œuvre fructueuse offre des modèles modulables et reproductibles que peuvent suivre d’autres pays en économisant des ressources et un temps précieux lors de leurs actions de lutte contre les changements climatiques.

Pour obtenir de plus amples informations sur les MAAN, consultez NAMA News sur Facebook, sur Twitter et sur namanews.org.

 

Lettre d'information