Hero Background

ONU Changements Climatiques
Actualités

LIRE LA SUITE
FERMER

Sur ce portail d'actualités de la CCNUCC vous trouverez des informations sur le changement climatique ainsi que les mesures prises par les gouvernements, entreprises, citoyens, l'ONU et la société civile. Vos contributions nous intéressent: contactez nous à press@unfccc.int.

Header Image

(Bruxelles, 27 juin 2017) – Un groupe international de présentateurs météo a procédé au lancement officiel de l’organisation Climat sans frontières (Climate Without Borders), mardi à Bruxelles. L’organisation est conçue pour mettre en relation, équiper et rendre autonomes les présentateurs météo partout dans le monde, afin de réaliser des rapports précis et d’informer les publics sur la science et l’action climatiques.

Ce nouveau groupe est soutenu par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, l’Organisation météorologique mondiale et le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat.

Jill Peeters, fondatrice de Climat sans frontières et présentatrice météo pour la chaîne de télévision belge VTM, a déclaré: "Les prévisionnistes météo ont la capacité de transmettre, de manière accessible, des informations, des données complexes, des preuves et des faits sur les changements climatiques. Ils figurent parmi les communicants les plus fiables en matière de changements climatiques. Ils ont donc un potentiel considérable pour sensibiliser l’opinion publique quant à l’action climatique."

25 présentateurs météo, qui s’adressent collectivement à 375 millions d’individus par le biais des médias d’information traditionnels et des réseaux sociaux, se sont réunis pour le lancement du nouveau groupe à Bruxelles. La Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Patricia Espinosa, qui participait également au lancement, a appelé les présentateurs météo à se faire entendre dans la période cruciale de mise en œuvre de l’Accord de Paris sur les changements climatiques.

"Je salue le lancement de cette nouvelle initiative encourageante. Il est essentiel que les publics comprennent comment ils sont affectés par les changements climatiques; et il est important qu’ils saisissent la différence entre la limitation de la hausse de la température moyenne mondiale à moins de deux degrés Celsius, qui constitue l’objectif central fixé à Paris en 2015, et un réchauffement incontrôlé de quatre, cinq, ou six degrés Celsius. Ils doivent également comprendre comment ils peuvent rejoindre les efforts en vue de garder le réchauffement au niveau le plus sûr, tel que défini dans l’Accord de Paris. Les présentateurs météo ont un potentiel majeur pour sensibiliser les publics et contribuer à développer une meilleure compréhension."

La plus haute responsable des Nations Unies sur les changements climatiques, Patricia Espinosa, a également encouragé les présentateurs météo à relater la manière dont les pays réalisent leurs plans nationaux d’action climatique sous l’Accord de Paris, les contributions déterminées au niveau national, ou NDC selon le sigle anglais.

Les présentateurs météo de Climat sans frontières réunis à la Commission européenne à Bruxelles, où a eu lieu le lancement de l’initiative

Le nouveau groupe vise à encourager les présentateurs météo du monde entier à faire part du nombre grandissant d’événements météorologiques extrêmes liés aux changements climatiques, mais aussi des nombreuses opportunités économiques qui résultent de la mise en œuvre rapide de l’Accord de Paris sur les changements climatiques et des Objectifs de développement durable des Nations Unies. Cela comprend notamment l’amélioration de la recherche, de l’innovation et de l’entreprenariat en matière d’énergies propres. Les présentateurs météo peuvent, par exemple, préciser le potentiel de production d’énergie solaire et éolienne de leurs pays et de leurs régions pour un jour donné dans le cadre de leurs prévisions, une initiative déjà mise en œuvre dans des pays comme la Belgique et le Portugal.

L’idée de Climat sans frontières est née après la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Paris en 2015, durant laquelle l’Accord de Paris a été conclu. Au cours des deux dernières années, plus de 130 présentateurs météo en provenance de 110 pays répartis sur l’ensemble des cinq continents, ont d’ores et déjà échangé des informations dans le cadre d’un groupe fermé en ligne.

Le nouveau réseau vise à créer une plateforme digitale publique sur la météo et le climat, destinée à l’échange d’informations sur la météo, les événements extrêmes, les changements climatiques, les politiques et l’action. Il vise également à mettre en place une vaste gamme de projets éducatifs, culturels et artistiques, locaux et nationaux, en partenariat avec des écoles, des institutions, les gouvernements et le secteur privé.

Au cours des prochaines années, Climat sans frontières organisera des camps d’entraînement régionaux pour aider de plus en plus de présentateurs météo à sensibiliser les publics au climat et à promouvoir la transition vers une société durable et bas carbone. Plusieurs présentateurs météo reconnus prévoient de participer à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui aura lieu cette année en novembre à Bonn, en Allemagne (COP23) et à celle de 2018 à Katowice en Pologne (COP24).

Vous pouvez suivre Climat sans frontières sur Twitter @CLIMATEwBORDERS, et sur Facebook et Instagram @climatewithoutborders. Consultez le site internet de l’organisation : www.climatewithoutborders.org.

Contact : Jill Peeters, jill@climatewithoutborders.org

Lettre d'information