Hero Background

ONU Changements Climatiques
Actualités

LIRE LA SUITE
FERMER

Sur ce portail d'actualités de la CCNUCC vous trouverez des informations sur le changement climatique ainsi que les mesures prises par les gouvernements, entreprises, citoyens, l'ONU et la société civile. Vos contributions nous intéressent: contactez nous à press@unfccc.int.

Header Image

Les experts réunis à Bonn, en Allemagne, ont déclaré mercredi que l'objectif convenu au niveau international d'une hausse maximale de 2 degrés Celsius de la température mondiale moyenne est toujours à portée de main, mais seulement si l'offre d'énergie renouvelable est rapidement et massivement augmentée.

Le 3 Juin, lors de la réunion technique d'experts à Bonn pendant la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, les gouvernements et les parties prenantes clés ont parlé de la question de l’approvisionnement en énergie renouvelable comme étant l'un des moyens les plus prometteurs d’augmenter l’ambition immédiate de lutter contre le changement climatique avant 2020, l'année où le nouvel accord climatique de Paris 2015 entrera en vigueur.

Intervenant à l'ouverture de la réunion, Thomas Spence, de l'Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri) a déclaré que, selon l'analyse de son institut, un monde au climat neutre dans la seconde moitié du siècle est possible, mais que le défi d'éviter un avenir plus chaud de 2 degrés Celsius allait bientôt s’avérer impossible sans action climatique appropriée.

Une décarbonisation profonde des systèmes énergétiques mondiaux est techniquement et économiquement faisable, mais nécessite une action immédiate et vigoureuse. Nous récoltons aujourd’hui les fruits des politiques de ces dernières années. Mais la fenêtre d’action se rétrécit.

 undefined

Graphique de  l'Iddri montrant les trajectoires de réduction des émissions liées à l'énergie de 15 grandes économies
bénéficiant d’un approvisionnement en énergie renouvelable suffisant
.

S’exprimant au nom de l'agence des énergies renouvelables (IRENA), Angela Churie Kallhauge déclare qu’un doublement de l'approvisionnement en énergie renouvelable dans le monde d'ici à 2030 pourrait conduire à une réduction de 8,6 gigatonnes de dioxyde de carbone, responsable de piéger la chaleur.

Couplé à des économies de 7,3 gigatonnes de CO2 grâce à l'efficacité énergétique, cela permettrait au monde de rester en dessous de la moyenne mondiale de concentration de CO2 dans l’atmosphère de 450 particules par million, ce qui à son tour, permettrait à la communauté internationale d’atteindre son objectif d'une augmentation maximum de 2 degrés.

undefined

Angela Churie Kallhauge est d’un optimisme prudent en ce qui concerne les chances de parvenir à cet objectif, notamment parce que de nombreux experts ont jusqu'à récemment sous-estimé le potentiel des énergies renouvelables

Il y a quelques années, les gens disaient qu'il faudrait du temps aux énergies renouvelables pour pénétrer le marché. Mais nous avons découvert que, grâce à des percées technologiques et des développements politiques, les choses avancent plus vite que prévu.

Mme Churie Kallhauge a confirmé que l'investissement dans de nouvelles capacités d'énergie renouvelable a dépassé l'investissement dans la production d'énergie fossile nouvelle génération au cours des 3 dernières années, et que 7,7 millions de personnes ont été entre-temps employées dans le secteur des énergies renouvelables. D’ailleurs, ce chiffre devrait passer à au moins 16 millions d'ici 2030.

Tant pour IRENA qu’IDDRI, la question centrale pour s’assurer d’une intensification rapide et suffisante de l'approvisionnement en énergie renouvelable reste le financement.

Selon IRENA, un investissement annuel de 650 milliards de dollars dans l'approvisionnement en énergie renouvelable serait nécessaire d'ici 2030 pour parvenir à une réduction de 8,6 gigatonnes de CO2. En revanche, les subventions aux combustibles fossiles se maintenaient encore à 548 milliards de dollars en 2013, soulignant la nécessité immédiate pour les annuler dès que possible.

Investissements et commerce dans les énergies renouvelables à la hausse

Angus Crone, de Bloomberg New Energy Finance (BNEF) a signalé que les investissements dans les énergies renouvelables s'accélèrent grâce à l'amélioration des technologies et les baisses de coûts.

Selon BNEF, un investissement mondial dans l’énergie renouvelable de 310 milliards de dollars a eu lieu en 2014, en hausse de 16% par rapport à l'année précédente. D'autres augmentations des investissements rendront les technologies d'énergies renouvelables encore plus compétitives, et davantage de progrès technologiques réduiront aussi encore les coûts.

Par exemple, le "coût étalon de l'électricité", qui mesure tous les coûts associés à la production d'énergie, a déjà diminué de 60% pour certaines installations solaires photovoltaïques depuis 2009. Sur la même période, le coût de production de l'éolien terrestre est tombé de 15%.

undefined

Finalement, Ed Cameron de We Mean Business, une coalition qui soutient l'action des entreprises et des investisseurs les plus influents du monde, a déclaré que le monde des affaires commence à comprendre que le passage des combustibles fossiles à des sources d'énergie renouvelables fait une différence positive à leur base de départ.

Ainsi, le monde peut espérer beaucoup plus d’investissements des secteurs privé et public, mais ils doivent se produire assez vite, et à l'échelle adéquate.

 

Lettre d'information