Hero Background

ONU Changements Climatiques
Actualités

LIRE LA SUITE
FERMER

Sur ce portail d'actualités de la CCNUCC vous trouverez des informations sur le changement climatique ainsi que les mesures prises par les gouvernements, entreprises, citoyens, l'ONU et la société civile. Vos contributions nous intéressent: contactez nous à press@unfccc.int.

Header Image

Les Émirats arabes unis (ÉAU) ont de nombreuses occasions de diversifier leur économie en dehors du pétrole à la suite de l’élan de l'Accord de Paris, a déclaré la responsable de la convention climatique de l'ONU à un auditoire éminent à la Cour du Prince héritier d'Abou Dabi.

En s’adressant à la Cour, Christiana Figueres a décrit ces opportunités comme allant du remplacement du charbon sur les marchés mondiaux par la provision de gaz à faible coût, au rehaussement du déploiement mondial de l'énergie renouvelable.

Elle a également appelé la région à l'investissement dans la recherche et le développement des technologies de pointe dans la production, la distribution et le stockage des énergies renouvelables.

Pour finir, Mme Figueres a invité les Émirats arabes unis à trouver des moyens de réduire les risques des investissements dans les technologies comme l’éolien et le solaire, en particulier dans les pays en développement.

Mme Figueres, invitée à donner la première conférence prestigieuse Majlis de 2016, qui coïncidait avec la Semaine de la durabilité d'Abou Dabi, a salué le fondateur des Émirats arabes unis pour sa vision.

Christiana Figueres prend la parole à la Cour du Prince héritier d'Abou Dabi

La Secrétaire exécutive de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) a déclaré que le nouvel accord universel sur le climat correspondait à la vision d'un monde durable, présenté il y a un demi-siècle par le regretté Cheikh Zayed ben Sultan Al Nahyane.

Mme Figueres a informé Son Altesse Cheikh Hamed ben Zayed Al Nahyane, Président de la Cour ou «Diwan», les autres membres de la famille royale des ÉAU et le gouvernement, les membres du service diplomatique et les participants venus de l’étranger, que Paris avait été un tournant dans la coopération internationale sur le changement climatique.

Elle a souligné les changements économiques importants dans le domaine de l'énergie en signalant que l’éolien était désormais moins cher que le charbon classique à l'échelle mondiale, que les installations d'énergies renouvelables étaient désormais supérieures aux combustibles fossiles et que les investissements dans l'énergie propre devancent aujourd'hui ceux du charbon et du pétrole.

Avec l'Accord de Paris, les ÉAU planifient une économie au-delà du pétrole

La conférence de Mme Figueres, qui a également porté sur l'importance de l’opportunité bas-carbone dans la région pour les autres nations du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), y compris par des investissements dans des systèmes de refroidissement plus propres et plus efficaces, a coïncidé avec l’annonce, le même jour, du gouvernement des Émirats arabes unis qu'il allait se servir de l'Accord de Paris pour planifier une économie «au-delà du pétrole».

Plus tard dans la journée, Mme Figueres a pris la parole au siège de l'Agence internationale de l’énergie renouvelable (IRENA), au cours d'un débat organisé par le Financial Times intitulé: Intensification des renouvelables: Passer l’action climatique au niveau supérieur.

Elle a décrit la chute spectaculaire du prix du pétrole comme une «occasion en or» pour investir dans des énergies propres, moins risquées et plus prévisibles comme l'énergie solaire, éolienne et géothermique.

Mme Figueres a été rejointe par Henry Puna, Premier ministre des Îles Cook, Miguel Arias Cañete, Commissaire européen de l'énergie, et Kyung-Ah Park, Responsable des marchés de l'environnement chez Goldman Sachs.

 

Images: Cour du Prince héritier

Lettre d'information