Hero Background
Header Image

Solar Impulse, un avion qui ne consomme aucun carburant et entièrement alimenté à l'énergie solaire, vient d’atterrir à San Francisco après une traversée de l'Océan Pacifique de trois jours et se prépare maintenant à survoler les États-Unis.

L'avion est parti d'Hawaii avant la signature de l'Accord de Paris à New York, piloté par l'aventurier suisse Bertrand Piccard.

La plus haute responsable de l'ONU Christiana Figueres a félicité les efforts renouvelés de l'équipe de Solar Impulse pour effectuer le tour du monde dans un avion sans carburant.

La responsable de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, Christiana Figueres, a déclaré:

Solar Impulse dépasse les barrières des possibles que nous nous sommes auto-imposées. Nous ne pensions pas avant qu'il serait possible de parcourir de longues distances dans un véhicule volant à avec zéro émission. Le fait que les deux pilotes aient prouvé que cela soit possible, le fait qu'ils soient à nouveau dans les airs et terminent le tour du monde qu'ils ont entamé, montre bien qu'impossible est pas un fait, mais une attitude.

Pour Christiana Figueres, l'accord de Paris n'est que le début du processus visant à décarboniser rapidement l'économie mondiale. Les gens doivent maintenant transformer la vision de Paris en réalité. Faisant allusion à Solar Impulse et au potentiel de l'énergie solaire pour remplacer la majeure partie des combustibles fossiles polluants du monde, elle a ajouté: "Maintenant, le caoutchouc frappe la route - ou plutôt, le soleil frappe le panneau".

Bertrand Piccard aux commandes de Solar Impulse

L'équipe de Solar Impulse estime la durée du vol actuel à deux jours et demi.

Solar Impulse tire son énergie de 17 000 cellules photovoltaïques qui recouvrent les surfaces supérieures de l'engin. Ces cellules alimentent les hélices pendant la journée, mais aussi chargent les batteries que les moteurs du véhicule peuvent utiliser pendant la nuit.

Bertrand Piccard et son équipe ont tenté de faire le tour du monde l'an dernier, mais les batteries du véhicule ont surchauffé au cours du voyage, ce qui a contraint le projet à une escale sur l'archipel du Pacifique tandis que les réparations étaient effectuées.

Piccard partage ses fonctions avec son partenaire André Borschberg. Les compères ont intention de se rendre à New York d'ici début juin pour commencer les préparatifs d'une traversée de l'Atlantique.

En supposant que cela se termine avec succès, l'avion retournera ensuite à son point de départAbu Dhabi.

Photographies par Solar Impulse

Lettre d'information