Hero Background

Les Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) cherchent les possibilités de renforcer l'engagement des observateurs dans le processus de l'ONU climat, de manière à consolider la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le changement climatique.

L'Accord de Paris, entré en vigueur en novembre dernier, vise à accélérer la transition vers une économie bas carbone et à aider les sociétés à s'adapter aux impacts inévitables du changement climatique. Pour atteindre ces objectifs, les gouvernements ont besoin du plein soutien des parties prenantes non-Parties (soit les entités non gouvernementales), dont les villes, les entreprises, les organisations multilatérales et la société civile.

Le secrétariat de la CCNUCC organise un atelier spécial qui se tiendra lors de la Conférence climat SB 46 organisée à Bonn du 8 au 18 mai 2017, qui sera axé sur les contributions clés de ces parties prenantes.

Les étapes à franchir sont expliquées dans cette vidéo (sous-titres disponibles en français):

L'atelier aura lieu le mardi 9 mai de 15h00 à 19h00 (cliquez ici pour plus d'informations).

L’ordre du jour de cet atelier reflètera le contenu de plus de 40 soumissions reçues de la part de Parties (gouvernements individuels et Union européenne), d’organisations observatrices et d’organismes des Nations Unies. Celles des Parties peuvent être consultées sur le portail de soumission en ligne et celles provenant de parties prenantes non-Parties sont mises à disposition sur le site Web dédié aux soumissions du SBI.

L'atelier s'ouvrira par un débat de panelistes sur les façons d'améliorer les partenariats entre les Parties et les parties prenantes non-Parties pour un engagement efficace. Ensuite, les participants auront l’occasion de rejoindre un des trois groupes qui aborderont les sujets suivants:

  1. Le rehaussement de l'ambition des contributions déterminées au niveau national (NDC, selon le sigle en anglais) et des plans nationaux d'adaptation (PNA) par le biais de l'action climatique ;
  2. L’élargissement de la portée des contributions des parties prenantes non‑Parties au niveau intergouvernemental ; ou
  3. La diversification des modes d'engagement au niveau intergouvernemental.

Pour assurer une participation maximale, le secrétariat diffusera l’atelier en direct sur internet, et le rendra ensuite disponible à la demande La participation virtuelle sera rendue possible   grâce à d'autres outils interactifs comme Twitter et Facebook. Toutes les informations nécessaires pour participer et suivre l'événement seront disponibles sur le site de l'atelier.

Les discussions qui se seront tenues lors de l'atelier seront consignées dans un rapport, qui sera à son tour examiné par les Parties au cours de leur groupe de contact suivant.

Lettre d'information