Hero Background

Résumé du communiqué de Presse de We Mean Business sur la sortie du rapport 'Le côté business du changement climatique'

  • D’ici 2030, le monde des affaire pourrait réduire ses émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale par 3,7 milliards de tonnes métriques d'équivalent CO2 par an, soit 60% des réductions d'émissions totales annoncées à Paris par le biais des INDC.
  • Avec un environnement politique adéquat à une meilleure action climatique, les réductions d’émissions pourraient atteindre environ  milliards de tonnes métriques d'équivalent CO2 par an, bien plus que le nécessaire à mi-chemin pour rester en dessous de 2°C
  • Les recherches menées par New Climate Institute et Carbon Disclosure Project sur cinq initiatives mondiales d'action climat en cours révèlent la « contribution prévue déterminée au niveau du monde des affaires » à l'action climatique (BDC, selon le sigle en anglais)

Un nouveau rapport de recherche, « Le côté business du changement climatique » lancé aujourd'hui lors du Sommet Affaires & Climat au Guildhall de Londres appose un chiffre pour la première fois sur les réductions d'émissions de gaz qui pourraient être atteintes par les entreprises du monde entier.

Le rapport a examiné ce que réaliseront les plans d’action climat de cinq initiatives entrepreneuriales mondiales clés en cours (RE100, EP100, Science Based Targets; Zero De-forestation & LCTPi), puis les a comparés au scénario de ce qui se passerait si toutes les entreprises concernées adhéraient à ces initiatives et mettaient en œuvre leurs plans.

Le rapport montre que:

  • la BDC à l'action climatique, soit le montant d’ici 2030 des réductions des émissions de gaz à effet de serre des entreprises, représente 3,7 milliards de tonnes métriques d'équivalent CO2 par an dans le cadre des plans actuels;
  • la BDC potentielle à l'action climatique pourrait atteindre 10 milliards de tonnes métriques d'équivalent CO2 par an d'ici 2030, grâce à un environnement politique adéquat qui soutiendrait toutes les entreprises concernées qui signent;
  • le nombre d'entreprises signataires à ces initiatives pourrait augmenter du chiffre actuel de 300 à plus de 3 500 d'ici 2030.

Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, a déclaré:

Dans la course à la COP21 de Paris, une alliance extraordinaire d'entreprises et d'investisseurs se sont engagés à des mesures ambitieuses sur la plateforme du portail NAZCA. Il me semble que l'on peut sincèrement dire que "Nous accélérons l'action climat". Cependant, un accord universel des nations a aussi besoin d'un soutien universel du secteur privé, au delà de l'Europe et de l'Amérique du Nord. J'exhorte les entreprises engagées à tendre la main à leurs pairs en Afrique, en Asie et en Amérique latine, dans le but d’amorcer, catalyser et construire une action générale et en soutien à la COP22 à Marrakech.

Le communiqué de presse complet se trouve sur le site internet de We Mean Business.

Voyez aussi le portail d'action climat NAZCA.

Lettre d'information