Hero Background
Header Image

Bonn, le 9 mai 2016-L’action climat des villes, entreprises, régions et investisseurs se poursuit activement depuis la conférence de Paris sur le changement climatique, dont quelques 50 nouvelles mesures affichées sur le portail de l'ONU, créé pour mettre en valeur l'ambition du secteur privé et des gouvernements locaux.

Les nouveaux engagements, du groupe hospitalier sud-africain Netcare Ltd au groupe bancaire néerlandais ING, se joignent à déjà plus de 11 000 inscrits sur NAZCA, la Zone des acteurs non étatiques pour l’action climatique créée en 2014 à la demande du gouvernement du Pérou. 

Cette nouvelle intervient alors que la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui gère le portail, lance aussi aujourd'hui une campagne mondiale de sensibilisation du public visant à mettre en lumière ces engagements novateurs, dont un grand nombre sont pris dans les pays en développement.

Par exemple, la ville de Puebla au Mexique s’est engagée et a enregistré son objectif de réduction des émissions de 90% d’ici 2050 sur NAZCA. Et Tata Motors, en Inde, s’est engagée à réduire ses émissions de CO2 de 50% d'ici 2020 et à se procurer 100% d’électricité de sources renouvelables. 

La nouvelle campagne, intitulée « Nous accélérons l’action climat », vise à encourager davantage d’entités à examiner les possibilités pour prendre des engagements d'action climat, en collaboration avec des partenaires comme We Mean Business et des fournisseurs de données sur le portail NAZCA, dont CDP, le Climate Group et le Carbonn® Registry d'ICLEI. 

D'autres fournisseurs de données comprennent les investisseurs dans les changements climatiques; le Pacte mondial des Nations Unies; la Convention des Maires et l'Initiative des obligations climatiques. 

En vue de la prochaine conférence sur les changements climatiques des Nations Unies qui se tiendra au Maroc en novembre cette année, les entreprises, investisseurs, villes, régions et provinces du monde en développement et de l'Afrique sont particulièrement bienvenus. 

Sur la route de, et pendant la 21e Conférence des Parties de la CCNUCC (COP21) tenue à Paris en décembre dernier, un élan sans précédent d’initiatives individuelles et coopératives a été déclenché en soutien aux gouvernements et à l’accomplissement de l’Accord de Paris sur les changements climatiques. 

Le portail NAZCA et ses engagements enregistrés ont coïncidé avec un éventail d’engagements de plus grande envergure présentés dans le cadre du Plan d’Actions Lima-Paris (LPAA, en anglais), initiative connexe des gouvernements de la France et du Pérou, du bureau du Secrétaire général de l'ONU et de la CCNUCC.

Dans le cadre du LPAA, 70 initiatives coopératives généralement de grande envergure, allant de L’  « Engagements ‘zéro déforestation’ des producteurs et courtiers de commodités agricoles » à l’ « Alliance internationale solaire » qui vise à mobiliser 1000 milliards de dollars d'ici 2030, ont également enregistré leurs engagements sur NAZCA. 

Au cours de la COP 21, toutes ces initiatives ont présenté leurs engagements au cours de 12 jours thématiques, de concert avec certains des engagements les plus importants provenant d’entreprises individuelles et de dirigeants locaux enregistrés sur NAZCA.

Les informations relatives aux initiatives coopératives du LPAA ont été fournies par les secrétariats de ces initiatives par le biais des partenaires LPAA, soit le Pérou, la France et l'ONU.

Ségolène Royal, Présidente de la 21e Conférence des Parties de la CCNUCC et ministre française de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, a déclaré: « Le Plan d’Actions Lima-Paris a été un élément crucial  du succès de Paris. »

« Il est maintenant nécessaire de faire prospérer ces nombreuses initiatives, et le portail NAZCA deviendra un outil essentiel pour stimuler cet élan. J'encourage tous les acteurs non étatiques à en faire le meilleur usage possible » a-t-elle ajouté.

 Hakima El Haité, ministre marocaine de l'Environnement, a déclaré: « Le programme d’action climat ne complète pas seulement les politiques climatiques. Grâce à sa dynamique ascendante, il fait de la société dans son ensemble un agent de changement, et c’est exactement ce dont nous avons besoin ».

En inscrivant officiellement leurs buts et ambitions sur le portail en ligne de l'ONU NAZCA(NAZCA est la Zone des Acteurs non étatiques pour l’action climatique), les acteurs non-Parties peuvent faire preuve d'ambition climatique, ce qui vient soutenir les gouvernements à atteindre leurs objectifs principaux convenus sous l’égide de l'Accord de Paris, à savoir notamment de permettre la culmination des émissions le plus tôt possible et mettre le monde sur la trajectoire du zéro carbone et de la résilience.

Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), a déclaré: « Plus de 11 000 villes, régions, entreprises, investisseurs et organisations de la société civile se sont à ce jour engagés à des mesures, dont bon nombre sont maintenant sur NAZCA ».

« La mobilisation, l’engagement et l’ambition de tant d’acteurs dits ‘Parties prenantes non-Parties’ a été clé au succès de l’Accord de Paris. Mettre en mouvement et inciter une ambition encore plus élevée de ceux qui ont déjà pris des engagements, et augmenter les chiffres et l’étendue géographique, avec encore plus de villes et d’entreprises, sera essentiel pour soutenir les gouvernements à mettre en œuvre leurs objectifs rapidement, durablement et à l’échelle souhaitée », a-t-elle ajouté.

La nouvelle campagne « Nous accélérons l’action climat » se fonde également sur le succès de L’Appel de Paris lancé par l'ONU et le gouvernement français à la conclusion de l’Accord de Paris sur les changements climatiques, adopté par 195 pays et aujourd'hui signé par 176 pays et l'Union européenne.

L’Appel de Paris, lancé au coup de marteau final de Paris et soutenu par plusieurs organisations, dont l’Institute for Sustainability Leadership de l'Université de Cambridge, a souligné le nombre de parties prenantes non Parties qui ont salué l'ambition et les voies prévues par l'Accord de Paris et leur volonté de travailler avec les gouvernements pour mettre en œuvre ses objectifs.

Autres déclarations d'importance:

Nigel Topping, Directeur général de We Mean Business, a déclaré: « La coalition We Mean Business est attachée à montrer que les entreprises et les investisseurs prennent des engagements significatifs en ce qui concerne l'action climatique. Nous continuerons de mobiliser nos partenaires pour obtenir encore plus d'engagements qui peuvent être capturés sur le portail NAZCA alors que nous nous dirigeons vers la Conférence climat des Nations Unies au Maroc en novembre, y compris des pays du Sud ».

Mark Kenber, PDG du Climate Group, a déclaré: « Depuis que les dirigeants d'affaires, étatiques et régionaux ont joué un rôle transformatif dans le succès historique de la COP21 l’an dernier, ils continuent à montrer la voie d’une action climat ambitieuse dans le monde. Cette année, nous avons vu des entreprises de l'Inde à l'Amérique du Nord se joindre à RE100 et s’engager à utiliser 100% d’énergie renouvelable dans leurs activités, et des économies hautement industrialisées, nationales et régionales, accélérer la mise en œuvre de politiques novatrices d'énergie propre. La campagne de la CCNUCC garantira sans aucun doute que les acteurs non étatiques continuent de prendre des engagements aussi audacieux, qui sont essentiels non seulement en vue de la réalisation de l'Accord de Paris, mais aussi du soutien aux efforts d'atténuation du climat pré-2020 ».

Gino Van Begin, Secrétaire général d’ICLEI, Gouvernements locaux pour la durabilité, a déclaré: « NAZCA a été en soi une composante du succès de Paris. En documentant et en encourageant les engagements de tous les acteurs, NAZCA met en relation les actions climatiques réelles des villes, régions, entreprises et investisseurs et le processus de la CCNUCC. ICLEI soutient fièrement NAZCA par le biais de Carbonn® Climate Registry, premier partenaire de communication avec NAZCA des engagements et mesures climatiques des gouvernements locaux et infranationaux. Plus de 600 entités, qui représentent un total de 1 Gt CO2e de réductions d’émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020, font maintenant leurs rapports au registre. La mise en œuvre intégrale de l'Accord de Paris exige désormais de tous les acteurs et les niveaux de gouvernement qu’ils collaborent pour intensifier leurs ambitions et accélérer la transition vers une société bas carbone ».

Le PDG de CDP, (Carbon Disclosure Project) Paul Simpson, a déclaré: « CDP encourage vivement les entreprises et les villes à s’engager au plus haut niveau d'action climatique, conformément à l'accord de Paris et de divulguer leurs progrès chaque année. Nos données montrent qu'ils sont les mieux placés pour prospérer dans la transition vers un avenir zéro carbone ».

L'enregistrement de votre engagement à agir

Toute entité souhaitant adhérer à une initiative ou rendre ses données disponibles sur le portail NAZCA peuvent le faire en cliquant sur le bouton « Enregistrer votre engagement » (Register your commitment, en anglais) sur la page d'accueil.

Le programme d’action climatique qui a commencé à Paris en 2015 se poursuivra toute l'année et à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Marrakech, du 7 au 18 novembre.

Dates clés de l’action climatique en 2016

D'autres dates clés où les objectifs et les ambitions de « Nous accélérerons l'action climat » peuvent aller de l’avant comprennent: -

 

Pour en savoir plus, veuillez contacter:

Nick Nuttall, Porte-parole de la CCNUCC: +49 152 0168 4831 (portable) NNuttall@unfccc.int (courriel)

Bureau de presse de la CCNUCC: press@unfccc.int

Voici aussi une sélection d'actifs numériques à utiliser pour soutenir la promotion de la campagne.

À propos de la CCNUCC

Avec 197 Parties, la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) jouit d’une adhésion presque universelle et accueille le Protocole de Kyoto de 1997 sous son égide. Le Protocole de Kyoto a été ratifié par 192 des Parties de la CCNUCC. Pour la première période d'engagement du Protocole de Kyoto, 37 états formés de pays industrialisés et de pays en transition vers une économie de marché sont légalement tenus de limiter leurs émissions et de respecter leurs engagements de réduction. À Doha en 2012, la Conférence des Parties agissant comme réunion des Parties au Protocole de Kyoto a adopté un amendement au Protocole de Kyoto, qui établit la deuxième période d'engagement au titre du Protocole. L'objectif suprême des deux traités est de stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique.

Voir aussi: http://unfccc.int

Suivez la CCNUCC sur Twitter:  @UNFCCC | Español: @CMNUCC | Français: @CCNUCC | Allemand: @UNKlima

Suivez la Secrétaire exécutive de la CCNUCC Christiana Figueres sur Twitter: @CFigueres

CCNUCC sur Facebook:  facebook.com/UNclimatechange

CCNUCC sur Instagram: @UNFCCC

Lettre d'information