Hero Background
Header Image

Bonn, le 17 mai 2016 - Les championnes de haut niveau pour le climat du Maroc et de la France se préparent à exposer leur stratégie pour aider à stimuler l'action de coopération mondiale entre les gouvernements, villes, entreprises, investisseurs et citoyens à la suite de l'Accord de Paris sur les changements climatiques, en mettant l'accent sur la cohésion, les solutions pratiques et innovantes pour réduire rapidement les émissions mondiales et aider les plus vulnérables à s'adapter aux impacts climatiques et à construire leur propre avenir de l'énergie propre.

Dr. Hakima El Haite, ministre déléguée chargé de l'Environnement, Championne pour le climat, Maroc et l'Ambassadrice Laurence Tubiana, Championne pour le climat, France se sont rencontrées aujourd'hui en marge de la dernière conférence sur le changement climatique de l'ONU à Bonn, en Allemagne, où elles ont prévu de présenter leur feuille de route ce vendredi.

À Paris, les gouvernements ont officiellement reconnu l'importance capitale de l'action climatique individuelle et coordonnée par les acteurs non étatiques dans la réalisation de l'objectif central de l'accord, à savoir de maintenir la hausse de la température moyenne mondiale en dessous de 2 degrés Celsius, mais de préférence à la limiter de manière encore plus sûre à 1.5 degrés.

Pour aider à pousser cette essentielle ampleur et la profondeur de l'action climatique en avant à un niveau élevé et pour rassembler tous les intervenants de manière à accélérer et intensifier l'action immédiate, les gouvernements ont également convenu de nommer deux champions entre 2016-2020, qui seront sélectionnés successivement au sein des présidences (à la fois sortante et entrante) de la conférence annuelle sur les changements climatiques des Nations UniesLe Maroc accueillera la prochaine conférence, COP22, en novembre.

L'action pour le climat enregistrée publiquement auprès de l'ONU, avant et après Paris, par ces acteurs non étatiques est reflétée sur le portail NAZCA. NAZCA et ses engagements enregistrés s'articulent avec un éventail d'engagements de plus grande envergure présentés dans le cadre du Plan d'Actions Lima-Paris (LPAA), une initiative connexe des gouvernements de la France et le Pérou, du Bureau du Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies et de la CCNUCC. La Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), qui gère NAZCA, a récemment lancé une campagne mondiale qui vise à mettre en lumière ces engagements qui changent la donne, y compris les nombreux qui se passent dans les pays en développement.

Lettre d'information