Hero Background
Header Image
Crédit photo: Black Rock Solar / Flickr

La journée internationale de la femme donne l'occasion de célébrer les progrès accomplis dans les domaines de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes et des filles, en plus de réfléchir à la manière d'aborder les défis restants. Dans le cas du changement climatique, un rapport publié en 2016 a révélé que 64 des 190 plans climat nationaux (connus sous le nom contributions prévues déterminées au niveau national ou INDC selon le sigle en anglais) comprennent des références aux femmes ou à la question du genre.  

Aux niveaux national et local, les exemples et les études de cas relatifs au développement et à la mise en oeuvre de politiques climatiques améliorées dans lesquelles les femmes sont incluses se multiplient. Dans ces politiques, il est notable qu'elles ne sont pas seulement considérées comme bénéficiaires mais comme des parties prenantes clés et comme actrices des solutions. 

Valerie Boudreaux utlilise effectue des tests visant à mesurer le débit d'eau et la température de chaque maison au Department of Energy Solar Decathlon à Washington, D.C.
Crédit photo: Dept of Solar Energy Decathlon / Flickr

À la CCNUCC, nous avons beaucoup à célébrer. La mesure de l'importance des femmes et des filles en tant qu'actrices du changement, essentiel pour assurer la durabilité et l'efficacité de l'action climatique à long terme dans tous les pays tout en surmontant les inégalités relatives au genre, est maintenant fermement ancrée. 

Cela se traduit par exemple par l'initiative Élan pour le Changement de la CCNUCC, qui met en lumière l'énorme vague d'activités entreprises de par le monde qui le font avancer en direction d'un avenir résilient et bas carbone. Élan pour le changement reconnaît les solutions innovantes et transformationnelles qui traitent à la fois du changement climatique et de défis plus larges, notamment économiques, sociaux et environnementaux. L'initiative compte 6 domaines d'action: santé de la planète, Climate Neutral Now, financements pour des investissements respectueux du climat, solutions TIC, pauvreté urbaine et des femmes pour des résultats. Ce dernier, sous les projecteurs aujourd'hui à l'occasion de la journée internationale de la femme, se concentre sur le caractère crucial du leadership et de la participation des femmes dans la riposte au changement climatique. 

Les histoires des quatre lauréats de cette catégorie en 2016 sont sources d'inspiration:

  • En Inde, dans des zones rurales, les femmes sont formées à l'entrepreneuriat et améliorent les possibilités de marché de projets d'énergie propre dans leurs communautés. Non seulement ceci promeut l'énergie propre et apporte aux femmes d'utiles compétences commerciales, mais celà améliore leur qualité de vie. Cette initiative fournit aussi la lumière nécessaire pour étudier aux enfants.
  • Au Maroc, une organisation menée par des femmes récolte l'eau issue du brouillard, activité d'adaptation dans une zone constamment soumise au manque d'eau. Cette solution innovante aux effets climatiques permet de disposer d'eau là où elles est cruellement nécessaire. 
  • Au Népal, un système unique de certification mesure la manière dont les entreprises, gouvernements et individus peuvent opérer l'autonomisation des femmes aux niveaux social et économiques. Il permet d'accélérer les investissements dans les femmes en "récompensant" les projets qui couplent l'action climatique à l'autonomisation des femmes, et ce faisant, reconnaît et valorise le rôle capital des femmes dans la riposte au changement climatique. 
  • En Ouganda, une association de groupes menés par des femmes collecte une fois par semaines les économies des participantes à hauteur d'au moins 1 dollar des États-Unis de manière à obtenir un fonds commun, duquel les femmes peuvent emprunter et investir dans des activités de lutte contre le changement climatique qui génèrent des revenus. Cette initiative autonomise également les femmes à entreprendre des activités de gestion des terres, d'afro-foresterie, de conservation des sols et à utiliser des fourneaux économes en énergie. 

En 2016 à Marrakech, les pays se sont accordés sur un programme de travail sur les questions du genre qui vise à relever les défis et à traiter les questions difficiles qui empêchent de progresser, tels que la manière de s'assurer que plus de femmes dirigent et décident de solutions et de politiques climatiques sous l'égide de la CCNUCC. Au vu de l'étendue des domaines politiques impliqués dans la riposte au changement climatique, allant de l'agriculture aux infrastructures urbaines en passant par le domaine du travail, le programme de travail sur les questions du genre en vertu de la CCNUCC peut potentiellement faire avancer la question sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et des filles sur le globe de manière considérable. 

7 familles sur 10 families dépendent de l'agriculture au Bhoutan, et le pays fait face a de potentielles catastrophes liées au changement climatique. 
Photo Credit: Asian Development Bank / Flickr

Êtes-vous impliqué(e) dans une solution climatique dirigée par une/des femmes? Si oui, vous pourriez être sélectionné(e)(s) en tant qu'Activité Phare 2017 de l'initiative Élan pour le changement. Pour envoyer votre candidature et en savoir plus, visitez http://momentum.unfccc.int

Lettre d'information