Hero Background
Header Image

De solides politiques nationales renforcent les engagements des entreprises

Marrakech, Maroc, le 9 novembre 2016. Les dirigeants du secteur privé se sont réunis lors de la Journée des entreprises et de l’industrie de la COP22 pour appeler les pays à mettre pleinement en œuvre leurs plans nationaux d’action climat (NDC, selon le sigle en anglais) au moyen de solides législations nationales, de manière à ce que les nombreux engagements climatiques du secteur privé puisse être mis en œuvre rapidement. 

Les dirigeants d’entreprises, à l’événement organisé conjointement par le CDP et la coalition We Mean Business, en partenariat avec Le Pacte mondial des Nations Unies et la CGEM, ont convenu qu’avec l'Accord de Paris désormais entré en vigueur, la priorité est maintenant passée de son adoption à sa mise en œuvre rapide. Ils ont aussi listé sept domaines particuliers, au sein desquels des mesures gouvernementales leur serait d’un appui précieux. 

Les entreprises ont un rôle important à jouer pour permettre à l'économie mondiale d'atteindre et de dépasser ses objectifs climatiques. En tant qu’importante source d'émissions de gaz à effet de serre, le secteur privé est un partenaire de premier plan dans l'installation d'une économie prospère et durable à faibles émissions de carbone. 

Jill Duggan, directrice du Groupe des chefs d'entreprise du prince de Galles, qui rassemble 24 grandes entreprises européennes employant 2 millions de personnes dans le monde, a déclaré: 

« Avec l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris, le monde a désormais le mandat légal de créer un avenir sans carbone. C'est une occasion fantastique pour le monde des affaires. Ce qui est maintenant exigé des chefs d’entreprise est un véritable changement dans leur manière d’aborder le changement climatique. Ils doivent passer d'une approche progressive de conformité à une approche transformationnelle, la seule qui puisse assurer un monde durable et prospère. 

Jamais autant d’entreprises ne se sont engagées dans l'action climatique depuis le début de la relève de ce défi. Mais il reste encore beaucoup à faire pour accomplir pleinement le potentiel des entreprises et qu’elles contribuent au niveau requis à placer le monde sur la voie de l’objectif de limitation du réchauffement climatique à 2°C.  

Un rapport récent de CDP en partenariat avec We Mean Business a révélé que la grande majorité des entreprises se sont déjà fixées des objectifs de réductions des émissions carbonées, mais que les stratégies correspondantes sont en deçà de ce qui est nécessaire pour que le secteur ne fournisse la contribution nécessaire aux nouveaux objectifs bas-carbone mondiaux.  

Frances Way, Co-chief operating Officer, CDP, a déclaré:

"Les entreprises entrent dans la course aux opportunités à saisir, opportunités offertes par la transition vers un monde durable en cours. Alors que la majorité des entreprises ont déjà démarré et son la piste du bas carbone, une intervention politique claire est nécessaire pour stimuler une ambition encore plus élevée et les aider à franchir la ligne d’arrivée des 2°C ».

Les entreprises sont engagées dans une action climatique

Le secteur privé est prêt à collaborer avec les gouvernements du monde entier pour réduire les émissions mondiales. Le nombre d'entreprises prenant des engagements climatiques par le biais de la coalition We Mean Business a plus que doublé depuis la COP21.

Au total, 471 entreprises représentant une capitalisation boursière de plus de 8 billions de dollars ont entrepris plus d'un millier d'engagements ambitieux en faveur de l'action climatique. Ces entreprises sont représentatives de tous les secteurs et de la géographie à l'échelle mondiale.

Les entreprises mettent déjà en œuvre leurs engagements

L'initiative Science Based targets continue son essor fulgurant depuis Paris, incarnant la voie la plus évidente pour que les entreprises soutiennent l’Accord de Paris. À ce jour, près de 200 entreprises se sont jointes à l'initiative et, au cours de l'année écoulée, en moyenne plus de 2 nouvelles entreprises s’engagent par semaine.

Walmart, la plus grande société de par ses revenus et le plus grand employeur mondial du secteur privé, a annoncé son objectif fondé sur la science le même jour que l'entrée en vigueur de l’Accord de Paris.

Doug McMillon, PDG de Walmart a déclaré:

« Walmart est le premier détaillant à avoir adopté un plan de réduction de ses émissions, approuvé par l'initiative Science Based targets, conformément à l'Accord de Paris sur le climat conclu en décembre 2015. En vertu du plan approuvé, Walmart appliquera une combinaison de mesures d'efficacité énergétique combinée à un engagement de couvrir la pour la moitié des besoins énergétiques de l'entreprise à partir de sources renouvelables, afin de parvenir à une réduction de ses émissions de 18 % d'ici 2025. De plus, Walmart travaillera avec ses fournisseurs pour réduire les émissions de 1 Gigaton d'ici 2030, ce qui équivaut à retirer plus de 211 millions de véhicules des routes et autoroutes des États-Unis pendant un an ».

70 entreprises de 20 secteurs différents et de près de 30 pays se sont alignées sur les Business Leadership Criteria on Carbon pricing, un ensemble de normes ambitieuses qui vise à aider les entreprises à plaider et à développer un prix du carbone, initiative élaboré par l'UNGC, en collaboration avec le PNUE, le secrétariat de la CCNUCC et les partenaires de Caring for Climate – soit CDP, Principes pour un investissement responsable, le Climate Group et la Fondation des Nations Unies.

Afin de promouvoir la résilience des entreprises face au changement climatique, le Pacte mondial des Nations unies a appelé les entreprises en juin 2016 à s'engager en faveur d'une adaptation responsable. L'adaptation aux impacts climatiques offre de nombreux avantages au secteur privé, comme l'amélioration des opérations et de la compétitivité, de nouvelles opportunités commerciales, la construction d’une bonne réputation et la protection des chaînes de valeurs de leur groupe. À ce jour, près de 10 entreprises se sont engagées à promouvoir la résilience des entreprises face au changement climatique.

Les sept demandes des entreprises aux gouvernements à la COP22

De nombreuses entreprises se sont engagées à prendre des mesures pour appuyer la mise en œuvre de l'Accord de Paris, allant plus loin et plus vite que ne l'exigent leurs gouvernements. Leur contribution sera vitale pour la réalisation des objectifs de Paris. Pour pouvoir mettre pleinement en œuvre le potentiel de réduction d'émissions du secteur privé à l’échelle voulue, l'action des entreprises doit être renforcée par de solides politiques climatiques nationales.

En appui à l’action climatique et pour exploiter tout leur potentiel, les dirigeants d'entreprises se tournent vers les gouvernements pour:

  1. Amplifier les politiques opérationnelles, par le biais du Programme de l’Action mondiale pour le climat (AMC) et du processus d'examen technique sur l'atténuation pour stimuler l'ambition des objectifs de réduction avant 2020
  2. Mettre en œuvre intégralement les contributions déterminées au niveau national par le biais de législations et réglementations nationales afin d'encourager une réponse immédiate du secteur privé à l'ambition de l'Accord de Paris
  3. Mener la réduction à zéro des émissions nettes en communiquant des stratégies de développement bas carbone à long terme
  4. Mettre en relation l'action non étatique à une augmentation de l'ambition lors de chaque cycle quinquennal de révision des contributions déterminées nationales, à partir de 2018
  5. Mobiliser le financement climatique à l’échelle requise via des sources publiques et privées.
  6. Faire entrer en vigueur des prix sur le carbone qui soient significatifs
  7.  Construire des économies et des communautés résilientes au climat

À propos du Programme de l’action mondiale pour le climat

Les deux Championnes de haut niveau pour le climat ont élaboré un programme détaillé visant à stimuler la coopération entre les gouvernements, les villes, les entreprises, les investisseurs et les citoyens afin de réduire rapidement les émissions de gaz à effet de serre et d'aider les pays vulnérables à s'adapter aux impacts climatiques et à se construire un avenir durable fondé sur les énergies propres. Le Programme de l’Action mondiale pour le climat est un soutien essentiel et un catalyseur à la mise en œuvre rapide et effective de l'Accord de Paris sur les changements climatiques.

Quelques mots des Championnes

« Un an après la COP21, la forte dynamique de l’action climat continue de se renforcer. Alors que nous nous réunissons à Marrakech, le temps est venu de commencer à faire le point sur ce qui a été accompli au cours de l’année passée.

Pour être en harmonie avec les objectifs à long terme, tous les acteurs devront collaborer, pas seulement pour atteindre les objectifs nationaux des NDC, mais pour les dépasser et combler le fossé des émissions. Cette urgence devrait tous nous guider vers une accélération des efforts immédiats et la mise en œuvre de mesures ambitieuses. Nous devons identifier les options politiques concrètes et les outils que nous devrons mobiliser à court terme.

Les données scientifiques sont claires : la voie qui mène à l’atteinte des objectifs à long terme doit nous amener à une culmination des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. C’est un défi, et nous en sommes encore loin.

Selon les tendances actuelles, nous serons en 2030 entre 11 et 14 gigatonnes au-dessus des valeurs compatibles avec l’Accord de Paris. Le but de ces journées thématiques à la COP22 est de renforcer tous les efforts et de les faire passer au niveau supérieur pour pouvoir rester dans le champ de nos objectifs, à savoir rester bien en-dessous de la limite des 2°Cm et si possible des 1.5°C, accroître les capacités en adaptation et résilience, et réorienter les flux financiers. Il est de notre responsabilité, en tant que championnes, de faire le lien entre le monde réel et le processus de la COP. Les dirigeants politiques du monde entier devraient écouter et s’inspirer des solutions que nous avons à portée de main. »

Hakima El Haite, Championne de haut-niveai pour le climat du Maroc et Laurence Tubiana, Championne et Ambassadrice pour les négociations sur le changement climatique de la France

Notes pour les éditeurs

À propos de We Mean Business

We Mean Business est une coalition d'organisations qui travaillent avec des milliers d'entreprises et d'investisseurs les plus influents au monde. Ces entreprises reconnaissent que la transition vers une économie bas carbone est le seul moyen d'assurer une croissance économique durable et une prospérité pour tous. Pour accélérer cette transition, nous avons formé une plate-forme commune pour amplifier la voix des entreprises, catalyser une action climatique audacieuse et promouvoir des cadres stratégiques intelligents.

À propos de CDP

Le CDP, anciennement Carbon Disclosure Project, est un organisme international à but non lucratif qui fournit aux entreprises, aux villes, aux États et aux régions un système mondial pour mesurer, divulguer, gérer et partager des informations essentielles sur leur performance environnementale. CDP, le premier fournisseur de recherche en matière de climat pour les investisseurs, collabore avec 827 investisseurs institutionnels représentant des actifs à hauteur de 100 billions de dollars, et 89 organisations d'achats aux dépenses annuelles combinées de plus de 2,7 billions de dollars, pour motiver les entreprises à divulguer leurs impacts sur l'environnement et les ressources naturelles et prendre des mesures pour les réduire. Environ 5 800 entreprises, représentant près de 60% de la capitalisation boursière mondiale, ont diffusé des informations environnementales à travers le CDP en 2016. CDP détient maintenant la première et la plus vaste collection mondiale de données environnementales et place ces connaissances au cœur des activités stratégiques, de l'investissement et des décisions politiques.

À propos de CGEM

La CGEM, Confédération Générale des Entreprises du Maroc, représente le secteur privé auprès des pouvoirs publics et institutionnels. Elle parle au nom de ses 88 000 membres directs et affiliés et cherche à fournir un environnement économique propice à la croissance des entreprises.

À propos du Pacte mondial des Nations Unies

Le Pacte mondial des Nations Unies est un appel aux entreprises partout dans le monde à aligner leurs opérations et leurs stratégies sur dix principes universellement reconnus dans les domaines des droits de l'homme, du travail, de l'environnement et de la lutte contre la corruption, et de prendre des mesures qui appuient les objectifs des Nations Unies et les questions inscrites dans les objectifs de développement durable. Le Pacte mondial des Nations Unies est une plate-forme de leadership pour le développement, la mise en œuvre et la divulgation de pratiques d'entreprise responsables. Lancé en 2000, il est la plus grande initiative pour la durabilité des entreprises au monde, avec plus de 8 000 entreprises et 4 000 signataires non commerciaux établis dans plus de 170 pays et plus de 85 réseaux locaux.

À propos du Groupe des chefs d'entreprise du prince de Galles

Le Groupe des Leaders d'Entreprise (CLG) du Prince de Galles rassemble 24 chefs d'entreprise européens qui travaillent sous le patronage de Son Altesse Royale le Prince de Galles pour promouvoir des solutions sur le changement climatique aux décideurs et à leurs pairs du monde des affaires au sein de l'UE et dans le monde. Le CLG est un partenaire de We Mean Busines

Pour plus d'informations, veuillez contacter: 

We Mean Business
Deborah McSkimming, deborah@wemeanbusinesscoalition.org, +44 (0) 7391 512090

CDP
Sarah Savage sarah.savage@cdp.net, +44 (0) 203 818 3913

GCEM
Mustapha Moulay, mustaphamoulay@cgem.ma, +212 661238593

UN Global Compact
Margaret Fenwick, +1 646-884-7531, mfenwick@unglobalcompact.org

Contacts supplémentaires

• UNFCCC : Matthew Phillips | mphillips@unfccc.int | +212 (0) 688 006 615
• Équipe de Mme Tubiana : Marie Jaudet | marie.jaudet@cop21.gouv.fr | +33664402246
• Équipe de Dr. El Haité : Anne Testuz | anne@atestuz.com | + 212 (0) 634 616 437

Pour suivre l'action climatique mondiale
Sur le web : http://newsroom.unfccc.int/climate-action/
Sur les réseaux sociaux : @UNFCCC (EN), @CCNUCC (FR), @CMNUCC (ES), @COP22, @LaurenceTubiana, @HakimaElHaite
En direct : http://unfccc.cloud.streamworld.de/upcoming

 

Lettre d'information