Hero Background
Header Image
Crédit photo: Wikimedia Global Commons

 

En mars 2016, les premiers ministres se sont engagés à mettre le Canada sur une voie crédible pour atteindre ou même surpasser notre cible nationale quant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 30 % sous les niveaux de 2005 d’ici 2030. Les premiers ministres ont convenu que cela exigera une transition vers une économie à faible émission de carbone, qui passera par l’adoption d’une gamme de mesures adaptées aux circonstances propres à chaque province et territoire, y compris la tarification du carbone. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux élaborent un cadre pancanadien en matière de croissance propre et de lutte contre les changements climatiques afin de donner suite à ces engagements pris à la réunion des premiers ministres à l’automne 2016.

 

La tarification du carbone à l’échelle de l’économie est le moyen le plus efficace pour réduire les émissions, et en mettant un prix sur la pollution, elle présentera des solutions innovatrices permettant d’offrir aux consommateurs et aux entreprises des options à faible émission de carbone. La tarification du carbone a déjà été mise de l’avant dans quatre provinces, soit la Colombie‑Britannique, l’Alberta, l’Ontario et le Québec, qui représentent plus de 80 % de la population du pays. Cependant, il faut en faire plus pour élargir l’application de la tarification du carbone à l’ensemble du Canada et veiller à ce qu’elle joue un rôle important dans la réduction des émissions de GES en augmentant sa rigueur au fil du temps.

Lire le communiqué de presse du gouvernement canadien.

Crédit photo: Wikimedia Global Commons

Lettre d'information