Hero Background
Header Image
Crédit photo: US Department of State, Flickr

L’Inde et les États-Unis ont réitéré leur engagement à une mise en oeuvre rapide de l'Accord de Paris sur le changement climatique et à stimuler énergie solaire et autres technologies bas carbone. Au cours leur second Dialogue stratégique et commercial à New Delhi le 31 août, le ministre des Affaires étrangères de l'Inde Sushma Swaraj et le ministre d'État chargé du Commerce et de l'industrie de l'Inde Nirmala Sitharaman ont co-présidé un dialogue avec le secrétaire d'État américain John F. Kerry et la secrétaire américaine du Commerce Penny Pritzker. Après la réunion, les deux pays ont publié une déclaration commune (en anglais), dont voici un extrait relatif au changement climatique et à l'énergie:

« Compte tenu de l'engagement pris par le Premier ministre Modi et le Président Obama pour renforcer et élargir le partenariat américano-indien très réussi pour faire progresser le déploiement de l'énergie propre (PACE-D, selon le sigle en anglais), et en soulignant l'importance vitale d’étendre l'accès aux financements public et privé pour le le développement de l'énergie propre visant à améliorer l'accès à l'énergie et le développement durable, les parties se sont félicitées des progrès sur les initiatives d'énergie propre annoncées lors du Sommet récent.

Les parties ont reconnu leurs efforts collectifs pour faire progresser l'initiative des U.S.-India Clean Energy Finance (USICEF), le U.S.-India Clean Energy Hub, l'expansion du programme de l'USAID pour le soutien d’Utility-level et du U.S.-India Catalytic Solar Finance Program, qui mobiliseront collectivement des capitaux publics et privés dont bénéficieront des solutions énergétiques propres.

Reconnaissant les progrès avancés du Groupe de travail américano-indien sur les finances relatives à l’énergie propre (Groupe de Travail), les parties ont annoncé leur intention d’élargir le travail du Groupe de travail pour y inclure de nouvelles initiatives de financement de l'énergie propre à but collaboratif.

Reconnaissant les initiatives conjointes du U.S.-India Joint Clean Energy R&DCenter Clean Energy R & D pour l'innovation technologique dans le domaine de l'énergie propre, les deux parties ont apprécié l'élargissement du partenariat américano-indien pour faire progresser la recherche sur l'énergie propre (PACE-R, selon le sigle en anglais) par le biais d’une quatrième voie sur les technologies de réseau et de stockage de l’énergie intelligents. Les parties ont noté les progrès de l'initiative "Greening the Grid" et de la collaboration pour la formation des professionnels indiens dans le domaine de l'intégration à grande échelle des énergies renouvelables dans le réseau indien. Les deux gouvernements ont réitéré leur engagement à doubler leurs investissements dans la recherche et le développement de l’énergie propre en vue de la réalisation des objectifs de la Mission Innovation, ont décidé de renforcer la coopération entre les laboratoires nationaux, et ont annoncé la création du programme de bourse PACE.

Les États-Unis ont confirmé leur soutien à la continuation de leur adhésion à l'Alliance solaire internationale (ISA, selon le sigle en anglais), en reconnaissant le rôle crucial qu’ils peuvent jouer dans le développement et le déploiement de l'énergie solaire.

Les parties ont également reconnu l’importance continue des technologies de production d'énergie efficace pour relever le défi du changement climatique.

Les parties ont réaffirmé leur engagement à lutter contre le changement climatique et ses effets. Ils ont réitéré leur volonté de travailler ensemble et avec d'autres pour promouvoir la pleine mise en œuvre de l'Accord de Paris afin de faire face aux menaces pressantes posées par le changement climatique.

L'Inde et les États-Unis reconnaissent l'urgence du changement climatique et de partagent l’objectif d’œuvrer pour une entrée en vigueur de l'Accord de Paris le plus tôt possible. Les États-Unis ont à nouveau déclaré qu'ils se joindront à l'Accord de Paris le plus tôt possible cette année.

L'Inde, de même, a lancé ses processus de manière à travailler vers cet objectif commun. Les parties ont réaffirmé leur engagement à briguer des stratégies de développement à faibles émissions de gaz à effet de serre en amont de 2020 et d'élaborer des stratégies de développement à faible émission de gaz à effet de serre à long terme.

Les États-Unis demeurent également engagés, avec d'autres pays développés, à l'objectif de mobiliser conjointement 100 milliards de dollars par an d'ici 2020 pour répondre aux besoins des pays en développement dans le cadre de mesures d'atténuation significatives et de mesures d'adaptation. »

Crédit photo: US Department of State, Flickr

[Traduction officieuse de la CCNUCC]

Lettre d'information