Hero Background
Header Image

Les responsables religieux du monde ont lancé un fort appel à l'action climatique quelques jours avant la signature de l'Accord de Paris le 22 avril à New York.

La Déclaration interconfessionnelle sur le changement climatique aux dirigeants mondiaux a été remise à Mogens Lykketoft, Président de l'Assemblée générale de l'ONU le 18 avril lors d'une cérémonie interconfessionnelle spéciale à New York.

La déclaration a été signée par 270 responsables religieux de haut niveau, près de 5 000 individus et 176 groupes religieux. Dans la déclaration, les signataires:

  • Exhortent les gouvernements à signer, ratifier et mettre en œuvre l'Accord de Paris rapidement, et à accroître leurs engagements de réduction des émissions conformément au maintien de l'élévation de la température mondiale à 1,5 C au-dessus des niveaux préindustriels;
  • Insistent pour une réduction rapide des émissions et un pic d'ici 2020, afin que la limite de 1,5 C soit accessible;
  • Préconisent fortement des flux financiers plus importants, en particulier pour l'adaptation et les pertes et préjudices;
  • Exhortent à l’élimination rapide de toutes les subventions aux combustibles fossiles et à la transition des combustibles fossiles vers 100% d'énergie renouvelable  d'ici 2050;
  • Encouragent les communautés religieuses à réduire les émissions de leurs domiciles, lieux de travail et lieux de culte et à soutenir et être solidaires des communautés déjà touchées par le changement climatique;
  • Appellent à la cession d’investissements liés aux combustibles fossiles et au réinvestissement dans les énergies renouvelables et les solutions bas carbone, y compris dans nos propres communautés, et/ou en impliquant les entreprises dans le changement climatique.

Lors de la cérémonie multiconfessionnelle, le président de l'Assemblée générale de l'ONU Mogens Lykketoft a déclaré: « Celle-ci et d'autres initiatives religieuses démontrent que le changement climatique est maintenant fermement ancré en tant que question morale. La déclaration montre que les religions peuvent être un catalyseur pour une action commune. Vous dites à vos disciples que vous reconnaissez la gravité du changement climatique, ses impacts sur la vitalité de la planète et le bien-être de l'humanité. Vous exigez une prise de mesures immédiate. »

« La plupart des mesures devront provenir des particuliers. La communauté de foi fait partie de l'ensemble du mouvement de la société civile et joue un rôle absolument essentiel pour informer les adeptes afin qu’ils changent leur comportement et exigent des politiques intelligentes. Une initiative comme celle-ci me donne confiance dans le fait que nous pouvons et nous allons réussir. »

Halldór Thorgeirsson, Directeur de la stratégie au secrétariat de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques a déclaré: « Je suis très encouragé par cette forte expression de soutien. Votre déclaration montre que vous comprenez que d’éviter un changement climatique dangereux nécessite une transformation économique fondamentale, non pas en procédant à un simple réglage des systèmes existants, mais en conduisant à une décarbonisation complète de l'approvisionnement en énergie à l'avenir. Cette transition apportera de multiples autres avantages et créera d'infinies possibilités. Dans ce cas, les impératifs moraux et économiques sont totalement harmonisés ».

« 150 nations vont signer l'Accord de Paris ce vendredi et son entrée en vigueur est probable dès l'année prochaine. Nous n’atteindrons pas les objectifs de l'accord sans la mobilisation massive de tous les acteurs de la société. Il existe un besoin profond de motivation morale de changement - la religion peut continuer à faire partie intégrante de la solution. Ce défi a injecté une nouvelle dimension d'urgence dans le dialogue entre les religions ».

Voyez la collection complète d'images de l'événement sur Flickr, dont l'image illustrant cet article.

Lettre d'information