Hero Background
Header Image
Crédit photo: CCNUCC

Les deux pays annoncent également leur soutien à une action accrue sur l'aviation et les émissions frigorigènes

Bonn, le 3 septembre 2016. La ratification de l'Accord de Paris sur les changements climatiques par la Chine et les États-Unis, les deux principaux émetteurs mondiaux de gaz à effet de serre, constitue un grand pas vers sa rapide entrée en vigueur.

« Je voudrais remercier aujourd'hui la Chine et les États-Unis qui ont ratifié cet accord historique, un accord sur lequel repose la possibilité d'un avenir durable pour chaque nation et chaque personne », a déclaré Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la Convention-Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).

« Le plus tôt Paris sera ratifié et intégralement mis en œuvre, le plus sûr deviendra l'avenir, » a-t-elle ajouté.

L'Accord de Paris entrera en vigueur le 30e jour suivant la date à laquelle au moins 55 Parties à la Convention représentant un total d’au moins environ 55% des émissions mondiales totales auront déposé leurs instruments de ratification, d'acceptation, d'approbation ou d'adhésion auprès du dépositaire des Nations Unies à New York.

L'annonce d'aujourd'hui par le Président Barack Obama et le Président Xi Jinping, dans laquelle les deux pays ont déclaré qu'ils ont déposé leurs instruments de ratification auprès du Secrétaire général de l'ONU, place le compteur à un peu plus de 39 pour cent du total mondial, sur la base des informations fournies par les pays à l'ONU conformément à la décision relative à l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris.

« Faire entrer l'Accord de Paris en vigueur souligne que la dynamique et la solidarité internationale dont nous avons témoigné en 2015 se poursuit en 2016 parmi les nations, grandes et petites, et entre les pays riches et les plus pauvres », a déclaré Mme Espinosa.

« L’événement spécial du Secrétaire général de l'ONU à New York le 21 septembre propose une autre occasion à d'autres de se joindre à cette vague d'ambition et d'optimisme vers un monde meilleur et durable, » a-t-elle ajouté.

HFC et aviation

La Chine et les États-Unis ont également annoncé aujourd'hui qu'ils collaboraient à l’obtention d’un amendement exhaustif et ambitieux du traité du Protocole de Montréal, traité au sujet duquel les gouvernements se réuniront à Kigali (Rwanda) en octobre.

L'amendement vise à réduire progressivement l'utilisation de produits chimiques appelés hydrofluorocarbures (HFC), qui sont généralement utilisés dans les systèmes de réfrigération tels que les climatiseurs et qui sont de fait de puissants gaz à effet de serre.

Les deux pays ont déclaré qu'ils souhaitaient obtenir non seulement une réduction des HFC internationalement convenue, mais aussi une date de « gel » précoce, de telle sorte que la réduction commence au plus tôt.

À cette même occasion, les dirigeants des États-Unis et de la Chine ont également annoncé leur soutien aux mesures concernant les émissions du secteur de l'aviation dans le cadre de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) lors de sa réunion plus tard dans le mois.

Sous l'égide de l'OACI, les gouvernements décideront de convenir d'un mécanisme fondé sur le marché qui peut aider à encourager les exploitants aéronautiques à faire baisser les gaz à effet de serre provenant des avions.

La Chine et les États-Unis ont déclaré aujourd'hui qu'ils prévoient d’être les premiers participants à une phase pilote basée sur le volontariat si une telle décision est prise à la conférence de l'OACI. 

« Je tiens à féliciter la Chine et les États-Unis pour ces deux annonces supplémentaires. Alors que l'Accord de Paris est le principal véhicule d'action dans la lutte contre le changement climatique, il est clair que tous les accords internationaux doivent travailler en tandem de manière à réaliser nos objectifs communs », a déclaré Mme Espinosa.

Les nouvelles annonces faites par la Chine et les États-Unis interviennent en amont du sommet du G20 et du prochain cycle de négociations de l'ONU sur les changements climatiques lors de la COP22, conférence qui se tiendra à Marrakech (Maroc) en novembre.

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a invité les dirigeants de tous les pays à New York pour déposer leurs instruments de ratification, d'acceptation, d'approbation ou d'adhésion. Cet événement sera aussi l'occasion pour tous les pays de s’engager publiquement à le faire.

Dans son invitation, M. Ban a déclaré: « La prochaine étape de notre voyage collectif vers un avenir bas carbone et résilient au climat consiste à d'assurer l'entrée en vigueur rapide de l'Accord de Paris. »

L'objectif de l'Accord de Paris est de limiter le réchauffement mondial bien en dessous de 2°C et aussi proche de 1,5°C que possible, afin d'accroître la capacité économique et sociale de s'adapter aux conditions climatiques extrêmes, et de diriger l'ampleur et la rapidité des flux financiers mondiaux pour qu’ils conviennent à ce qui est nécessaire à un développement à très faibles émissions et résilient au climat.

Aux côtés des Objectifs de développement durable (ODD) et du Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe, Paris fait partie de la vision nouvelle et universelle d’un avenir durable vers laquelle la communauté internationale a convergé en 2015.

L'unicité de l'objectif commun capturé dans ces trois accords doit maintenant générer une ampleur et une profondeur sans précédent de l'action concertée au niveau national et international, qui implique tous les acteurs de tout niveau et de toutes les régions du monde.

Notes aux rédacteurs

La CCNUCC assure un suivi de la ratification de l'Accord de Paris à http://unfccc.int/paris_agreement/items/9485.php 

Plus d'informations sur le statut de la ratification sont aussi disponibles.

Pour plus d'informations, veuillez s'il vous plaît contacter

Nick Nuttall, Porte-parole de la CCNUCC / Directeur de la communication

Tel: +49 15201684831

E-mail: nnuttall@unfccc.int

À propos de la CCNUCC

Avec 197 Parties, la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) a presque une adhésion universelle. Elle accueille l’Accord de Paris sur les changements climatiques de 2015 sous son égide. L'objectif principal de l'Accord de Paris est de maintenir la hausse de la température moyenne mondiale bien en dessous de 2 degrés Celsius au cours de ce siècle et de mener des efforts visant à limiter encore plus l'augmentation de la température, soit à 1,5 degrés Celsius au-dessus des niveaux préindustriels. La CCNUCC accueille aussi le Protocole de Kyoto de 1997 sous son égide. L'objectif ultime de tous les traités qui entrent dans le cadre de la CCNUCC est de stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique, dans un laps de temps qui permet aux écosystèmes de s'adapter naturellement et facilite le développement durable.

Voir aussi: http://unfccc.int/

Suivez la CCNUCC sur Twitter: @UNFCCC | Español: @CMNUCC| Français: @CCNUCC
Suivez la Secrétaire exécutive de la CCNUCC Christiana Figueres sur Twitter: @CFigueres
CCNUCC sur Facebook: facebook.com/UNclimatechange

Lettre d'information