Hero Background
Header Image

Par le porte-parole de la CCNUCC Nick Nuttall

Alors que les dirigeants mondiaux et les ministres ont été nombreux à défiler pour signer l’accord historique de Paris sur les changements climatiques à New York vendredi dernier, un groupe de hauts fonctionnaires de l'ONU s’est éclipsé pendant quelques minutes à un endroit ensoleillé très spécial pour un événement humble mais unique.

Le groupe composé entre autres du Vice-secrétaire général de l'ONU Jan Eliasson, du Président de l'Assemblée générale Mogens Lykketoft et du Secrétaire exécutif adjoint du Secrétariat des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) Richard Kinley, est sorti pour se retrousser les manches pour creuser et planter un arbre cornouiller américain en fleurs dans le au nouveau jardin potager des Nations Unies.

M. Kinley a déclaré: « J’étais ravi d'être là. Planter un arbre est une expression très simple mais puissante de solidarité avec les gens, la terre... En fait avec la vie elle-même. Il s’agit aussi d’un symbole de la simple réalité :  pour remplir les objectifs de l'Accord de Paris, en particulier l’atteinte de la neutralité climatique dans la deuxième moitié de ce siècle, les forêts, les sols et autres écosystèmes sont nos alliés naturels étant donné leur capacité d’éliminer et stocker le carbone de l'atmosphère, en plus de la myriade d'autres services qu'ils fournissent à l'humanité, y compris la nourriture ».

Ils ont été rejoints par quelques oiseaux curieux, une ruche d'abeilles qui a récemment élu domicile en territoire international et la charmante Catherine Zanev, Experte associée en changement climatique au sein du Conseil des dirigeants du système des Nations Unies, mais surtout, ce jour-là, Coordonnatrice du Jardin.

Il y a quelques semaines, la CCNUCC a lancé avec le Réseau du Jour de la Terre une campagne qui fait le lien entre le 22 avril, jour de la signature de l'Accord de Paris, et le thème du Jour de la Terre 2016 - Des arbres pour la terre.

En ce qui concerne le changement climatique, l’accent est porté sur les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et les « infrastructures fixes » mais sans les arbres et autres écosystèmes, le monde peinera non seulement à atteindre les objectifs climat mais aussi les Objectifs de développement durable.

Alors quand Catherine a repéré notre campagne sur les réseaux sociaux, elle a pensé que ce serait une bonne idée d'organiser une plantation au siège de l'ONU lors du grand jour.

"Et si Christiana Figueres, le SG et d'autres plantaient un arbre fruitier dans le jardin potager des Nations Unies le 22 avril? Nous serions heureux de vous aider à réaliser ce projet, si cette idée vous intéresse », a-t- elle écrit le 8 avril, et j’ai évidemment dit oui!

Au final, le Secrétaire général de l'ONU était très occupé avec la signature, tout comme Mme Figueres, mais l’équipeformée vendredi était cependant extraordinaire et un bel arbre à fleurs blanches a été mis en terre de façon impressionnante.

Selon Wikipedia, ce nouvel arbre est du genre Cornus dont il existe « environ 30-60 espèces d'arbres et arbustes à feuilles caduques parfois persistantes de la famille des Cornaceae, » communément appelés les cornouillers, qui peuvent généralement se distinguer par leurs fleurs, baies et écorce particulière ».

J’ai pris le temps de discuter avec Catherine à propos du jardin un peu plus tard.

Les jardins potagers des Nations Unies sont une initiative de bénévoles du personnel de diverses branches des Nations Unies et des missions permanentes auprès de l'ONU. Ils visent à transformer les terres inutilisées au siège de l'ONU en jardins potagers durables.

tree plantingCatherine et Nick au jardin

En intégrant la production alimentaire à petite échelle dans son propre paysage, l’ONU transforme les priorités mondiales liées à une biodiversité accrue, une bonne gestion de la terre, des systèmes alimentaires durables et des villes plus vertes en actions et donne l’exemple.

Le premier jardin a officiellement été ouvert par le Secrétaire général en juillet 2015. Une grande variété de plantes comestibles du monde est depuis cultivée dans le jardin. L'UNICEF et les traiteurs du Secrétariat de l'ONU ont converti une partie des produits du jardin en aliments hyperlocaux et sains pour le personnel des Nations Unies.

À la fin de la journée, j’ai suis passé voir Catherine pour poser la seule question qui me trottait encore dans la tête : pourquoi n’avons-nous pas planté un arbre fruitier?

Il semble que le service de la gestion des installations, les collègues de l'ONU qui assurent les opérations du siège, étaient un peu inquiets à l’idée qu’un arbre fruitier qui, par définition, produirait des fruits, pourrait faire salir les trottoirs environnants, voire les rendre glissants.

Mais Catherine a expliqué que le cornouiller produit des baies, qui peuvent devenir de la confiture, et servent aussi de nourriture aux oiseaux qui doivent aussi manger! Voici donc matière à tweeter pour toutes les espèces sur Terre lors d’une journée très spéciale !

Images: ONU

Lettre d'information